Montréal

L’arrondissement Rosemont sécurise des passages piétonniers

Le maire a annoncé que quatre tronçons seront concernés par ces travaux. Photo: Photo collaboration spéciale

L’arrondissement de Rosemont–La Petite-Patrie aménagera cet été des traverses piétonnes surélevées sur certaines rues afin d’améliorer la sécurité des piétons. Cette initiative est une première à Montréal.

Pour le maire François Croteau, c’est une révolution, car «aucun autre arrondissement n’a mis en place de telles traverses».

Ces sortes de dos d’âne, sur lesquels un passage piéton sera marqué, seront construits aux intersections ainsi qu’au milieu des rues, sur la 10e Avenue, de Beaubien à Saint-Zotique, sur la 17e Avenue, de Masson à Dandurand, sur l’avenue Charlemagne, de Masson à Dandurand, et sur la rue Louis-Hémon, de Beaubien à Augier.

Les rues les plus détériorées, selon l’arrondissement.

«Depuis des années, on favorise les automobiles, en obligeant les piétons à descendre du trottoir pour traverser. Maintenant, le piéton sera roi. Nous voulons lui redonner la voie publique et obliger les voitures à être plus vigilantes», explique François Croteau, maire de l’arrondissement Rosemont-La Petite-Patrie

Les appels d’offres ont été lancés et les travaux devraient débuter entre juillet et août, pour un montant de 3,3 millions $.

Dans la foulée, 4 km de trottoirs seront refaits un peu partout sur le territoire au cours de la saison au coût de 1,6 million $. Les tronçons concernés sont l’avenue du Mont-Royal entre Molson et la 2e Avenue, ainsi que le trottoir ouest de la rue de Bordeaux, entre des Carrières et Dandurand.

François Croteau a rappelé que les piétons ont été mis en danger sur 50% des intersections de l’arrondissement ces dix dernières années.

 

 

Articles récents du même sujet