National
13:47 8 mai 2018 | mise à jour le: 8 mai 2018 à 14:46 Temps de lecture: 2 minutes

André Arthur blâmé pour ses propos sur les enseignantes

André Arthur blâmé pour ses propos sur les enseignantes
Photo: Archives TC Media

Le Conseil de presse du Québec blâme «sévèrement» l’animateur de radio André Arthur, pour avoir traité les enseignantes de «maudites folles» et pour avoir fait un «amalgame entre les enseignantes et les pédophiles».

André Arthur est ainsi blâmé, tout comme la station BLVD 102,1 FM, pour avoir tenu en ondes des «propos méprisants» à l’endroit des enseignantes du Québec.

Au cours d’une intervention en ondes, en avril 2017, l’animateur avait notamment critiqué les enseignantes en prétendant qu’elles ignoraient ce qu’était une allergie alimentaire et qu’elles empêchaient tous les enfants de manger du beurre d’arachides. Il les avait alors traitées d’idiotes et de folles.

Pour ce qui est de l’amalgame qui a été fait entre les enseignantes et les pédophiles, l’animateur de radio avait prétendu que la pédagogie, au Québec, avait pour fondement que les parents sont incompétents et que ce sont les pédagogues qui sont compétents. Il avait poursuivi en comparant la situation à un pédophile, qui se justifierait en soutenant que lui aime pour vrai les enfants, contrairement aux parents de l’enfant.

Le Conseil de presse affirme avoir pris en compte les récidives d’André Arthur qui a été blâmé «à plusieurs reprises».

Articles similaires