National

Grève du personnel hôtelier: Québec pourrait suivre Montréal

Les hôtels de Québec pourraient entrer dans la danse des grèves sporadiques, alors qu’à Montréal les négociations continuent.

Les conventions collectives de sept hôtels de Québec arrivent à échéance le 31 juillet, et leurs employés auront le droit de grève le 1er août. Leurs revendications seront les mêmes que celles des syndiqués de Montréal.

«Les négociations de plateforme [les demandes communes aux 41 syndicats de la province] avancent bien. Mais pour les demandes spécifiques à chaque hôtel, il reste du travail», a confié le secrétaire au comité exécutif du syndicat-CSN de l’hôtel Hyatt Regency, Yvan Rosado.

15 hôtels à Montréal
Actuellement, 13 hôtels de Montréal disposent de mandats pour des grèves sporadiques de 72 heures, et deux autres ont déclenché une grève générale illimitée. Selon Jean-Pierre Larche, porte-parole de la CSN, cela représente 85 % des employés syndiqués CSN des hôtels de la métropole.

Au Hyatt Regency, rue Jeanne Mance, les employés manifestent dans la rue. La soixantaine de cadres essaient donc de maintenir l’établissement en ordre, alors que l’hôtel affiche complet en pleine période de festivals. «La piscine est fermée et le nettoyage des chambres est plus aléatoire, mais ça ne va pas si mal», confie un touriste américain présent depuis une semaine.

L’hôtel Sheraton est le premier à avoir conclu une entente avec ses employés. Mais cette dernière ne pourra servir de modèle, car elle ne correspond pas à la plateforme élaborée par la CSN.                                                                                                                                         Avec la Presse Canadienne

 

Articles récents du même sujet