Culture

20 ans après sa mort, Félix Leclerc reprend vie

Le 8 août 1988, Félix Leclerc finissait «d’user ses souliers». Nathalie Leclerc, qui gère la succession de son père, a fait des pieds et des mains pour que ce 20e anniversaire ne passe pas inaperçu. Son acharnement lui aura permis de réunir une douzaine d’artistes qui participeront à un album hommage, qui sera lancé le 2 septembre, et à un spectacle présenté dans le cadre des FrancoFolies.

«J’étais à mon travail, en février 2007, quand je me suis rendu compte que 2008 marquait le 20e anniversaire de la mort de mon père, a expliqué Nathalie Leclerc, directrice générale et artistique de l’Espace Félix-Leclerc de l’île d’Orléans. Je me suis alors demandé comment on pourrait souligner l’occasion.»

Crayon et papier à la main, Mme Leclerc a dressé une liste des chansons qu’elle aurait aimé voir reprises ainsi qu’une liste des artistes qu’elle imaginait dans le rôle d’interprètes.

Un peu plus d’un an plus tard, et avec un peu d’aide du milieu artistique, Vincent Vallières, Richard Séguin, Chloé Sainte-Marie, Karkwa, Thomas Hellman, Gilles Vigneault et bien d’autres en sont à compléter l’enregistrement de l’album hommage.

Plusieurs d’entre eux se retrouveront également sur la scène du Théâtre Maisonneuve de la Place des Arts le 2 août, jour qui aurait marqué le 94e anniversaire de naissance de Félix, pour un spectacle mis en scène par Dominic Champagne.

«Je me suis toujours fait un devoir d’aller vers la musique de Félix Leclerc, a indiqué à Métro Vincent Vallières, qui interprétera la chanson Complot d’enfants sur l’album hommage. Ce n’est pas nécessairement une musique vers laquelle j’allais facilement, ce n’est pas une musique qu’on écoute en groupe avec une grosse bière. Mais c’est une musique qui amène à l’introspection, qui nous permet de nous arrêter et de contempler, ce qui fait le plus grand bien à notre époque.»

Une Å“uvre marquante
Félix Leclerc a écrit près de 150 chansons au cours de sa carrière. Pour plusieurs artistes qui ont tenté de suivre ses traces, l’influence de ce monstre sacré est indéniable.

«J’ai rencontré Félix Leclerc lorsque j’avais19 ans, a rappelé Richard Séguin, qui venait alors de créer le duo Les Séguin. À l’époque, on était un peu arrogants et on était allés à l’île d’Orléans pour lui faire écouter notre enregistrement. On s’est croisés plusieurs fois dans des spectacles par la suite. Il m’est arrivé souvent, au fil de ma carrière, de me demander ce que Félix aurait fait à ma place. Pour moi, il était un peu comme un phare.»

Même 20 ans après la mort du chansonnier, l’Å“uvre de Félix continue d’ailleurs de toucher jeunes et moins jeunes.

«Mon père n’a jamais été à la mode, a souligné Nathalie Leclerc. Il s’est toujours respecté en tant qu’homme et en tant qu’artiste. C’est ce qui fait que son Å“uvre traverse le temps.»

www.felixleclercjemesouviens.com

Articles récents du même sujet