Culture

Burn After Reading : La revanche des idiots

MATTIA NICOLETTI, Métro Italie

Les frères Coen ne changent pas. Encore une fois, Joel et Ethan ont profité de la première de leur nouveau film Burn After Reading au Festival du film de Venise pour jouer avec la presse.

Un jeu qui nous fait réaliser que les deux génies du cinéma ne prennent pas leur carrière trop au sérieux.

Le dernier film du duo de réalisateurs américain met en scène un ex-agent de la CIA qui, alors qu’il écrit ses mémoires, perd le disque dur contenant son texte. Celui-ci se retrouve entre les mains de deux employés d’une salle de gym qui, croyant qu’il s’agit de documents secrets, vont tenter de les vendre pour s’offrir une opération de chirurgie esthétique.

Le nouveau long métrage de ceux qui ont remporté l’an dernier l’Oscar du Meilleur film, de la Meilleure réalisation et du Meilleur scénario adapté pour No Contry For Old Man met en vedette Brad Pitt, George Clooney, John Malkovich, Frances McDor­mand et Tilda Swinton. Entretien avec Joel Coen.

Dans Burn After Reading, comme dans vos autres films, les femmes sont fortes et gagnantes.

Absolument. Et à cet égard, le film est aussi autobiographique.

C’est le troisième film de votre trilogie sur les idiots. Vous croyez vraiment que les idiots sont supers?

[Rires] Absolument!

Comme dans le reste de votre filmographie, les idiots sont très drôles, mais ils ont aussi un côté tragique.

Nos idiots sont drôles, mais on tente toujours de les présenter comme des personnes normales pour que tout le monde puisse s’y identifier. Nous voulons qu’en regardant le film, les gens pensent : «C’est vrai qu’ils sont cons, mais ils vivent aussi un drame terrible.»

Vos films nous ont habitués à de parfaits loosers. Com­ment c’était de faire paraître Brad Pitt et George Clooney ainsi?

C’était particulièrement drôle et intéressant. Nous pensons toujours à nos personnages en fonction des acteurs qui vont les incarner. Cette fois, nous avons eu de la chance, puisque Brad et George ont été assez braves pour épouser parfaitement leur rôle. Plusieurs acteurs auraient eu la trouille.

Parlez-nous de votre prochain film, Serious Man. L’histoire porte sur une communauté juive dans les années 1960.

Impossible de vous en dire plus, mais je peux vous assurer que c’est juif, juif, juif!

George Clooney joue le jeu

Avec Burn After Reading, George Clooney continue de jouer l’idiot en compagnie des frères Coen, avec qui il a déjà tourné deux fois. Et il adore ça!

Dans Burn After Reading, vous incarnez un idiot. Parlez-nous-en.

Il y a plusieurs choses qui me préoccupaient. Pre­mière­ment, les frères Coen élaborent habituellement leurs personnages en pensant à l’acteur qui va l’incarner, alors… [rires]. Mais, pour moi, c’est un grand plaisir de participer au dernier volet de la trilogie sur les idiots, après O’Brother, Where Art Thou? et Intolerable Cruelty. Je me souviens du tournage du premier film. Les frèresCoen m’avaient dit : «Tu es la personne la plus intelligente dans cette pièce!»

Qu’est-ce que vous avez trouvé attirant dans ce nouveau projet?

J’ai trouvé le scénario vraiment drôle, mai je n’ai pas vu venir l’histoire d’espions.

Vous êtes très impliqué politiquement…

Je suis très optimiste au sujet de la politique américaine, et je crois que Barack Obama peut faire beaucoup pour les États-Unis.

 

Burn After Reading
En salle le 12 septembre

Articles récents du même sujet