Culture

Pierre Hébert sacré Révélation de l'année

Pierre Hébert a été nommé Révélation du 26e Festival Juste pour rire, hier. Il se joint ainsi à un groupe sélect de comiques, dont font entre autres partie André Sauvé, Rachid Badouri, Louis-José Houde, Mike Ward et Guy Nantel.

Ce diplômé de l’École nationale de l’humour (2005) a reçu le prix au terme d’une cérémonie organisée à l’occasion de la dernière journée du Festival.

C’est grâce à un numéro fort remarqué au Gala de Mike Ward et de Patrick Groulx qu’Hébert a obtenu les grands honneurs. Il s’y glissait dans la peau de Renaud, un personnage de handicapé inspiré de celui incarné par Marc Béland dans le téléroman Annie et ses hommes. Sa performance a été si chaudement applaudie par le public du Théâtre St-Denis qu’au beau milieu du gala, alors que les deux animateurs s’échangeaient des blagues sur scène, le metteur en scène François Léveillé lui a demandé d’aller s’immiscer dans leur sketch.

«Ce n’était pas prévu, mais on s’est vraiment fait du fun!» raconte la nouvelle coqueluche de l’humour.

Le malade imaginaire primé
Hébert n’a pas été le seul artiste honoré au cours de la cérémonie d’hier.

La troupe de la Comédie-Française a gagné le Prix Coup de cÅ“ur du meilleur spectacle en salle pour Le malade imaginaire, une pièce qu’elle présente au Théâtre du Nouveau Monde jusqu’à samedi.

«On est frappés par le fait qu’ici, les gens réagissent beaucoup plus à la pensée de Molière», a déclaré la comédienne Catherine Hiegel dans son discours de remerciement.

La célèbre compagnie n’était pas venue au Québec depuis 24 ans.

«On reviendra quand vous voudrez, où vous voudrez!» s’est exclamée Mme Hiegel.

Dans la catégorie du Meilleur spectacle de rue, le public a choisi Le défilé des jumeaux, dont la mise en scène était assurée, cette année, par Joël Legendre.

Du côté du Festival du film de Juste pour rire, notons le triomphe de Tony Zoreil, de Valentin Potier, à titre de Meilleur court métrage, et de Mon nom est Victor Gazon, de Patrick Gazé, comme Meilleur court métrage québécois.

Articles récents du même sujet