Culture

Jon Lajoie au Festival du film de Juste pour rire

Jon Lajoie, véritable vedette sur le web, tentera, dans le cadre du 12e Festival du film de Juste pour rire, de transposer ses folies virtuelles afin de nous les offrir sur scène lors d’une soirée appelée Live as F**K! Lajoie nous promet une soirée éclatée et surtout très diversifiée.

«La soirée débute avec les meilleurs courts métrages anglophones du festival, explique-t-il. Ensuite, je ferai environ 60 minutes de mon matériel en mélangeant de la musique live, des sketches, du stand-up à ma façon et des clips inédits.»

L’humoriste et cinéaste est plus ou moins craintif par rapport à cette nouvelle aventure, car, selon lui, il y a plusieurs similitudes entre le pouvoir du web et celui de la scène.

«J’adore me produire en spectacle, parce que tout comme sur l’internet, je ne suis pas obligé de filtrer mon matériel. Aussitôt que j’ai une idée, je la réalise, sans attendre l’accord de qui que ce soit», affirme-t-il.

Avenir américain

La performance de l’artiste au festival sera l’occasion de voir dans l’intimité un jeune homme qui ne tardera pas à exploser.

En effet, si pour certains, atteindre le rêve américain semble plutôt inaccessible, pour d’autres, comme l’interprète de Tom dans L’Auberge du chien noir, c’est du concret et surtout quelque chose qui se conjugue au présent.

«HBO et Comedy Cen­tral me témoignent actuellement beaucoup d’intérêt, mais je laisse mes agents s’occuper des détails, dit-il. Ce que je sais, c’est que nous devrions enregistrer sous peu une émission pilote qui porterait le titre provisoire de The Jon Lajoie show.»

«Il y a aussi de l’intérêt du côté du cinéma, poursuit-il. Je rencontre plusieurs producteurs, mais comme j’habite toujours Montréal, il m’est difficile de répondre concrètement à la demande. Je regarde actuellement les possibilités de partir à l’automne, de m’établir quelques mois à Los Angeles et de profiter du buzz qui m’entoure.»

Le buzz Lajoie

Un buzz créé, rappelons-le, par un certain Will Ferrell qui était tombé par hasard sur le travail maison de Jonathan et qui avait été instantanément charmé par cette nouvelle bestiole du web. Il l’avait alors mis à l’avant-plan sur son site Funny or Die, et le bouche-à-oreille avait par la suite fait son Å“uvre.

Et plus récemment, comme si les reconnaissances n’étaient pas assez nombreuses, le célèbre magazine américain Variety a intégré Lajoie à son palmarès des 10 humoristes à surveiller cette année du côté de Hollywood.

«Ce magazine représente littéralement la voix de Hollywood. Ça me confirme donc que je suis sur la bonne route, mais pour l’instant, je n’ai pas l’intention de m’enfler la tête, souligne-t-il. Je ne veux pas m’embarquer dans n’importe quoi : les projets devront se démarquer et me plaire.»

Bref, un autre exemple qui nous prouve que nous ne devons pas sous-estimer la puissance du web, car qui sait jusqu’où celui-ci peut nous mener.

En attendant, ruez-vous à la billetterie Juste pour rire, car le spectacle est présenté dans une salle où seuls 180 chanceux pourront assister à cette performance qui risque d’être le début de toute une aventure.

Pour les autres, vous pouvez toujours aller apprécier les folies de l’humoriste sur son site web, jonlajoie.com.

Jon Lajoie – Live as F**K!
Au Studio Hydro-Québec du Monument-National
Ce soir à 21 h 30
En supplémentaire
le 9 août au National

Articles récents du même sujet