Culture

N.E.R.D.: une folle odyssée

Tina Chadha, Métro New York

Les éclairages rouges et blancs battent la mesure sur la scène. De la sueur perle sur le visage des musiciens à la batterie, à la guitare, au clavier et à la basse. Les gars, vêtus de vêtements Billionnaire Boys Club, chapeau de travers, sont debout autour de la scène. Au centre, Pharell Williams, le visage du groupe hip-hop-rock N.E.R.D. donne frénétiquement des coups de jambe dans les airs comme s’il trashait au parterre.

La foule est surexcitée. Sept filles enthousiastes grimpent sur la scène et se mettent à danser. «La fille en blanc est en train de devenir folle parce qu’elle est à côté de Pharell!» lance Sheldon «Shay» Haley, un des membres du groupe.

En moins de temps qu’il n’en faut, la femme en blanc perd les pédales et se lance dans la foule pour atterrir sur les musiciens de Kanye West. Cet épisode n’est qu’un des moments fous dont le groupe a été témoin pendant la tournée Glow In The Dark avec Lupe Fiasco, Rihanna et Kanye West. Le groupe vient de sortir son album Seeing Sounds.

Le prolifique duo formé de Pharell Williams et du troisième membre de N.E.R.D. Chad Hugo – The Neptunes, responsable de plusieurs hits dansants – reconnu pour leur travail en studio sont prêt pour le live! Même en enregistrant ses nouvelles pièces punky electroclash, N.E.R.D. a gardé l’esprit de la scène en tête.

«Ce n’était pas planifié, avoue Williams, 35 ans, à propos du son de l’album. Mais nous avions à l’esprit, en le réalisant, la possible réaction de la foule en
spectacle.»

Williams voulait que l’album se vive – que les fans puissent sauter, lever le poing en l’air et, comme la femme en blanc, perdre le contrôle!

Mais d’abord, le groupe prend le temps de relaxer. «Nous avons commandé une limousine, je suis dans le bain-tourbillon et je bois du champagne en ce moment», blague au téléphone Chad Hugo, à San Jose en Californie lors d’un arrêt pour la tournée. Williams intervient immédiatement dans cette téléconférence à quatre : «Tu sais qu’ils vont publier ce que tu dis!»

À fleur de peau
Les trois amis d’enfance montent sur scène dans deux heures. Hugo et Haley ont choisi de magasiner des écouteurs au centre d’achat; Williams est demeuré à
l’hôtel pour relaxer et surtout, regarder sa chaîne préférée, Discovery Channel.

Le leader est obsédé par le principe de synesthésie – un trouble caractérisé par la perception d’une sensation supplémentaire à celle perçue normalement – et c’est ce qui a inspiré le titre de l’album, Seeing Sounds (en français, Voir des sons).
«Vous allez probablement trouver ça bizarre, dit Williams avant d’expliquer la marche à suivre pour voir des sons. Assoyez-vous dans un bain, avec l’eau à
température pièce. Faites jouer une chanson du genre Bonita Applebum de A Tribe Called Quest et sucez un Jolly Rancher bleu. Croyez-moi, ça fonctionne!»

Encore plus haut
N.E.R.D. continue de gagner en popularité. Alors que ses spectacles collectionnent les bonnes critiques, le groupe a été nommé Artiste de la semaine au début du mois par MTV. Un bond en avant puisque le disque précédent du groupe n’avait été diffusé que par MTV2.

Pour Williams, le but de Seeing Sounds est de se rapprocher des fans et de prendre son pied. L’argent vient à la fin de la liste, selon lui. «Cet album est de l’art au nom de l’art», conclut-il.

Seeing Sounds
Présentement en magasin

Articles récents du même sujet