Soutenez

Quatre gars, une fille

Ce n’est pas un hasard si Les Parent nous rappelle Un gars, une fille. Les deux séries partagent non seulement un diffuseur (Radio-Canada), mais aussi un auteur (Jacques Davidts) et une formule éprouvée (des sketches).

Autre point en commun : les deux comédies sont savoureuses.

Les Parent explore avec humour le quotidien de la famille Parent, composée de Nathalie (Anne Dorval), de Louis-Paul (Daniel Brière) et de leurs trois enfants : Thomas, 14 ans, Olivier,
12 ans, et Zacharie, 8 ans.

Chaque demi-heure étudie, par le biais de vignettes de 30 secondes à 3 minutes, un certain aspect de la vie grouillante de ce ménage on ne peut plus traditionnel (c’est-à-dire non reconstitué).

L’un des deux épisodes présentés hier se penchait sur les défis du gardiennage.

Court et efficace

Les Parent est une Å“uvre de Jacques Davidts, épaulé par Jean-François Léger (Dans une galaxie près de chez vous, Catherine) et Jean Pelletier (Histoires de filles, Casting).

Au cours de sa carrière d’auteur, Davidts a entre autres participé à l’écriture des téléséries Hommes en quarantaine, Tribu.com et Un gars, une fille.  

Le scénariste précise toutefois que ce n’est pas son travail sur la série de Guy A. Lepage qui est à l’origine du format de la série Les Parent.

«J’ai fait plus de 20 ans en publicité, souligne-t-il. Les vignettes de courte durée, c’est un genre que je maîtrise assez bien.»

Même si les sketches ne font pas toujours rire aux larmes et que les punchs de certains d’entre eux sont assez prévisibles, la plupart ont assez d’esprit pour nous faire oublier ces quelques lacunes. L’interprétation énergique des comédiens est également en grande partie responsable de la réussite de la série. Dans la peau d’une mère poule névrosée, Anne Dorval n’a pas son égale. D’un simple changement d’intonation, l’actrice transforme chacune de ses lignes en réplique mémorable. Avis aux fans de Chambres en ville, on retrouve même la fameuse Lola quand ses interventions sont un peu plus cinglantes.

Face à Dorval, Daniel Brière joue à la perfection le rôle du père permissif et généreux .

La paire se fait toutefois voler la vedette par Joey Scarpellino, Louis-Philippe Beauchamp et  Raphaël Grenier-Benoît, le trio de  comédiens qui incarnent les fils du couple.

Alors que, trop souvent, le jeu comique de jeunes acteurs agace par son fort penchant pour l’exagération, celui des trois protagonistes étonne par son naturel. Que ce soit en levant les yeux au ciel en signe d’exaspération ou en se tiraillant dans les escaliers, ils sont unis par une chimie désarmante.

Les Parent s’empare de la case horaire précédemment occupée par Rumeurs, celle de 19 h 30 le lundi soir.

Les Parent
À Radio-Canada
À compter du lundi
8 septembre à 19 h 30

Articles récents du même sujet

Mon
Métro

Toute l'actualité locale au même endroit.

En vous inscrivant à Mon Métro, vous manifestez votre engagement envers la presse locale. + Profitez d’une expérience numérique personnalisée en fonction de vos champs d’intérêt et du quartier où vous résidez. + Sélectionnez vos articles favoris pour une lecture en différé.