Culture

Le plastique, c'est fantastique!

En marge des grands festivals qui pullulent à Montréal pendantla saison estivale, le Week-end fétiche réussit tout de même à tirer son épingle du jeu.

Chaque année, depuis maintenant quatre ans, plusieurs adeptes se donnent rendez-vous dans le but de fêter le fétichisme et de s’adonner à certains plaisirs défendus. Tout comme Ève, la reine du latex, Bianca Beauchamp, a croqué, il y a déjà plusieurs années, la pomme défendue. Et force est de croire qu’elle devait être savoureuse, puisque plusieurs sont devenus accros à ces pratiques. Rencontre en cuir et en latex avec l’instigatrice de l’événement, Bianca Beauchamp.

C’est dans son luxueux loft, qui lui sert également de studio de photo, que la dame nous reçoit. Après l’échange de quelques salutations d’usage avec Martin, son conjoint, complice et photographe, la star est apte à nous parler de la quatrième édition du Week-end fétiche. Une fin de semaine audacieuse qui se divise en trois soirées complètement différentes les unes des autres.

Le retour de Bianca

Après le grand succès remporté par le film Bianca Beauchamp All Access Unrated, la première soirée consistera, entre autres, en un visionnement du deuxième tome de l’Å“uvre présenté en première au théâtre Olympia de la rue Sainte-Catherine. Beauchamp invite ses fans, les médias et surtout les curieux à venir plonger une seconde fois  dans son monde bien particulier grâce au film Bianca Beauchamp All Access II : Rubberized.

«Dans le deuxième film, nous ajoutons encore plus de latex et nous sommes fiers également d’y jouer avec une icône mondiale du fétichisme, RobberDoll. Dans cette deuxième aventure, nous passons beaucoup plus de temps dans les clubs et dans l’effervescence des soirées  plutôt que dans la préparation. Le film est beaucoup plus dosé, et l’alcool, beaucoup moins présent», confie l’actrice fétichiste. À la suite de la projection, l’Olympia se transformera en Moulin Rouge jusqu’aux petites heures du matin. Suivront samedi et diman­che, au Medley sur la rue Saint-Denis, deux autres soirées thématiques. Latextacy, une soirée animée par Bianca au cours de laquelle la tenue en latex est fortement suggérée, et Fashion Asia, un événement thématique qui regroupera, entre autres, des amateurs de sadomasochisme qui apprécient le ligotage, les fessées, etc.

Le fétichisme pour tous

Tout au long de l’entrevue, la modèle nous parle de fétichisme, de sadomasochisme, de jeux de rôles sans tabou, mais est-ce que le public québécois est maintenant, en 2008, plus ouvert à participer à un tel événement?

«Nous sommes décidément plus ouverts qu’avant, mais nous tirons encore de la patte. Pour vous donner un exemple concret, nous, ici, nous avons le Week-end fétiche une fois par année, contrairement à Londres ou il y a des événements de la sorte chaque fin de semaine», déplore Bianca. Celle-ci espère tout de même, que le public sera encore plus nombreux cette année à venir participer au Week-end fétiche, car après tout et malgré les apparences, il n’y a vraiment rien à craindre. «Sincèrement, j’invite tout le monde à venir tenter l’expérience. Il n’y a pas de peur à avoir ni de choses scandaleuses et encore moins de sexe sur place. De toute manière, c’est illégal», dit la reine du latex en terminant.

Week-end fétiche
Jusqu’à dimanche
www.fetishweekend.com

Articles récents du même sujet