Culture

Lorie, en amour et en affaires

Geneviève Vézina-Montplaisir, Métro

Du célèbre adage «il ne faut pas mêler amour et travail», Lorie n’en a que faire. La chanteuse française, de retour au Québec après quatre ans d’absence, est dorénavant sous l’égide de Wolfgang Entertainment, la nouvelle compagnie de son copain Garou. Elle vient présenter aux Québécois 2Lor en moi, un disque qui évoque pleinement la jeune femme de 26 ans qu’elle est devenue.

Dans la Belle Province, on connaît surtout Lorie pour ses tubes Je serai (ta meilleure amie), Toute seule, Près de Toi. Avec son cinquième album, l’interprète se la joue plus sexy et propose un son électro-dance. Serait-ce pour suivre son public qui a vu naître sa carrière en 2001?

«Je voulais me suivre, moi, explique Lorie rencontré à l’auberge Saint-Gabriel. Cet album représente vraiment la Lorie de 26 ans que je suis aujourd’hui. Quand j’ai commencé ma carrière j’avais 17 ans, maintenant j’en ai 26. 2Lor en moi me ressemble dans la musique, dans les paroles, dans le look. Je voulais un album qui me représente et, encore mieux, tous les fans ont adhéré.»

En France, Lorie ne s’adresse plus à un public adolescent qui a été le sien pendant plusieurs années, mais à des gens de son âge.  

«Au départ les jeunes ont embarqué dans ce que je faisais. À l’époque, ils avaient 14-15 ans, aujourd’hui, ils ont 20 et plus, ils vont en boîte, on écoute la même musique, on a grandi en même temps, souligne-t-elle. Je vois la carrière d’un artiste comme un train en marche. C’est-à-dire qu’au départ, t’es sur le quai, il y a plein de monde avec toi, le train se met en route, il y a des gens qui vont sortir à la prochaine station, il y en a d’autres qui vont embarquer et il y en a qui vont peut-être revenir plus tard.»

Avec Garou

Malgré le désir de se concentrer chacun sur leur carrière Garou et Lorie collaborent. Le chanteur québécois agit à titre de patron pour sa carrière au Québec, et il s’improvise même choriste sur Play, le premier extrait du nouvel album de sa dulcinée au Québec.

«Au départ, quand j’étais en studio, le réalisateur avait fait sur la maquette la grosse voix  qui disait « gimme love » avec des effets, explique-t-elle. Depuis deux mois, on se posait la question : « Qui pourrait faire cette voix? » Un jour, Garou est venu me chercher en studio et j’ai pensé : « Tu ne veux pas essayer un truc? » et il l’a fait. Il a dit : « Je veux bien rendre service, mais je ne veux pas que mon nom apparaisse dans les crédits. »»

Pas question donc pour le couple de faire des duos ou des tournées communes comme Mark Anthony et Jennifer Lopez.

«Garou est très pop rock, moi je suis carrément dans un autre style musical, note-t-elle On a nos carrières respectives et, même si on est ensemble, on essaie de garder ça séparé.»

Jouer la comédie

Les deux chanteurs ont par ailleurs expérimenté chacun de leur côté le métier de comédien pour la chaîne française TF1. Garou sera du téléfilm Grand Nord et Lorie sera dans De feu et
de glace, dont elle vient de terminer le tournage. L’ancienne championne de patinage artistique retourne à ses premières amours en endossant le rôle d’une star de la glace.

«Les cinq semaines de tournage se sont bien déroulées, confie-t-elle. C’était ma première expérience. J’avais un petit peu peur, mais pendant deux mois avant, j’ai eu deux à trois heures de coaching de jeu. Ça faisait 10 ans que je n’avais pas rechaussé les patins alors j’avais aussi
4 heures d’entraînement par semaine. J’étais super contente de patiner à nouveau. Mon corps n’avait pas oublié. Évidemment, je ne pouvais pas faire les triples sauts, mais tout ce qui était pirouettes et attitude, c’était moi!»

Une nouvelle carrière d’actrice en vue pour Lorie?

«J’aimerais bien, dit-elle. Je vais voir les réactions. Le tournage n’était pas terminé et on m’avait déjà proposé deux autres films au cinéma. Je me suis dit que ce que je faisais n’était pas trop mal!»

2Lor en moi
En magasin mardi

Articles récents du même sujet