Culture
09:01 19 septembre 2012 | mise à jour le: 19 septembre 2012 à 09:13 temps de lecture: 2 minutes

Un choix déchirant pour Guylaine Tremblay

Guylaine Tremblay devait partir en tournée avec la pièce Les Belles Sœurs, mais elle a dû y renoncer. Un choix déchirant certes, mais qui lui a permis de jouer dans un autre beau projet, soit la série Unité 9.

 

« Le théâtre et la télévision sont très demandant, et les horaires sont incompatibles. On n’a plus de vie si on fait les deux en même temps, donc je n’ai pas pu faire la tournée des Belles Sœurs. Mais quel beau rôle dans Unité 9. La réponse du public est incroyable. Dès le lendemain de la première diffusion, je m’en suis fait parler toute la journée », raconte Guylaine à BUM Intarctif Groupe.

 

L’univers des femmes en prison n’a pas été un sujet très abordé au Québec, et c’était un beau défi à relever.

 

« Le gros défi est de s’abandonner à ce vertige. De s’imaginer pris entre ces murs et ne pouvoir en sortir avant plusieurs années, ça donne le vertige. D’être coupé des siens, de manquer des événements importants dans la vie de ceux qu’on aime. Moi, après ma journée de travail, je rentre chez moi, mais ces femmes ne peuvent pas. Il faut garder ça à l’esprit. »

 

Il reste encore 12 émissions à tourner pour Unité 9. L’équipe souhaite ardemment qu’il y ait une deuxième année, mais rien n’a été confirmé en ce sens.

 

Guylaine Tremblay n’a que ce projet à l’agenda, car elle souhaitait pouvoir s’y consacrer entièrement.

Articles similaires