Culture

Alexandre Barrette à TLMEP: Voler des blagues, «c’est minable, dégueulasse»

Alexandre Barrette à TLMEP: Voler des blagues, «c’est minable, dégueulasse»
L'humoriste Alexandre Barrette. Photo: ICI Radio-Canada Télé

L’humoriste Alexandre Barrette est clair: voler des blagues comme l’a fait Gad Elmaleh dans le passé, «c’est minable et dégueulasse», a-t-il affirmé dimanche soir sur les ondes de Tout le monde en parle (TLMEP).

«Les gens qui copient le matériel, moi, j’ai zéro respect [pour eux]», a déploré l’homme de 37 ans, lorsqu’appelé à réagir sur la controverse qui a secoué le monde de l’humour ces derniers jours. Une vidéo parue à la fin janvier sur YouTube – et publiée par un compte anonyme – montre effectivement l’humoriste français Gad Elmaleh reprendre plusieurs blagues de Martin Matte, de Patrick Huard et d’autres humoristes, des années plus tard.

«La performance sur la scène, c’est la pointe de l’iceberg, a poursuivi Alexandre Barrette. Notre job, c’est aussi d’avoir un regard drôle sur la société. Donc de faire ça, […] c’est sournois. La beauté de l’humour, c’est d’aller roder dans des bars, de voir le gag évoluer. Mais là, t’arrives déjà confiant. Je trouve ça minable, dégueulasse.»

Celui qui est aussi animateur s’est dit «heureux» que l’affaire sorte au grand jour et a même tenu à féliciter l’auteur anonyme de la vidéo. «Moi, je lave plus blanc que blanc à ce niveau-là», a-t-il assuré, disant vouloir supprimer toute forme de plagiat, même involontaire, en humour.

Le nouveau spectacle d’Alexandre Barrette, Semi-croquant, arrivera à partir du 25 février. «C’est plus crunchy, c’est plus abrasif, et j’adore le parallèle avec la semi-érection, a commenté le principal intéressé, le sourire aux lèvres. Moi, je suis toujours un peu bandé quand je fais de la scène.»

Ayant notamment animé Atomes crochus et Taxi payant sur les ondes de V Télé, Alexandre Barrette dit surtout vouloir être reconnu comme un humoriste. «Je passe assez d’heures à peaufiner mes textes, donc c’est sûr que je veux beaucoup plus être reconnu pour ça que pour le fait de lire des cartons, comme toi mettons, Guy», a-t-il illustré, s’adressant avec humour à l’animateur Guy A Lepage.

«Alexandre Taillefer m’a appelé récemment, il m’a dit c’est quoi ton truc?» – Alexandre Barrette, blaguant sur son émission Taxi Payant et la fermeture de Téo Taxi.

L’humoriste, qui se considérait autrefois comme «un athlète», dit considérer sa santé avec beaucoup plus de précaution aujourd’hui. «Je suis rendu avec une petite poitrine masculine. Je me regarde dans le miroir le matin, et on dirait deux coins de sac de lait», a-t-il lancé, provoquant les rires dans la foule en studio.

«Plus sérieusement, a-t-il dit, je surveille mon alimentation, c’est presque rendu une obsession, alors que je suis lucide. Si quelqu’un d’autre avait mon poids, je lui dirais probablement que c’est parfait.»

En première médiatique au Bordel Comédie Club, Semi-croquant d’Alexandre Barrette sera présenté le lendemain, au Balcon, en plein cœur du centre-ville de Montréal. L’humoriste visitera ensuite la région de Québec et plusieurs autres villes de la province, dans une tournée de quelques mois.