Culture

Sur vos écrans cette semaine: «Chute libre», «The little things», «Monsieur Lazhar»…

DEUX Photo: Capture d'écran Youtube

Cette semaine, on vous conseille les films RAMS, Chute libre, The little things et d’autres.

(1): Chef d’oeuvre, (2): Remarquable, (3): Très bon, (4): Bon, (5): Moyen, (6): Médiocre, (7): Minable.

CHUTE LIBRE (Falling) 

(4)

Drame psychologique canadien réalisé par Viggo Mortensen mettant en vedette Viggo Mortensen, Lance Henriksen, Sverrir Gudnason.

C’est quoi? Un pilote de ligne californien, marié à un infirmier chinois, tente de convaincre son père, vieillard homophobe et raciste atteint de démence sénile, de quitter sa ferme de l’État de New York pour s’installer dans une résidence pour aînés à proximité de chez lui.

C’est comment? Cette première réalisation de Viggo Mortensen (THE LORD OF THE RINGS) prend la forme d’une douloureuse confrontation père-fils, qui serait en partie autobiographique. Jouant sobrement le rejeton bafoué, Mortensen laisse toute la place à Lance Henriksen, magistral dans le rôle de sa carrière. Et ce, même si les colères de son personnage deviennent lourdes à la longue.

En vidéo sur demande


DEUX

(3)

Drame sentimental français réalisé par Filippo Meneghetti mettant en vedette Barbara Sukowa, Martine Chevallier, Léa Drucker.

C’est quoi? Les amours secrètes de deux voisines de palier septuagénaires sont compromises lorsque l’une d’elles subit une attaque cérébro-vasculaire et se fait imposer par sa fille une aide-soignante à domicile.

C’est comment? L’Italien Filippo Meneghetti a réalisé en France ce premier long métrage poignant, sur la force de l’amour et le droit à la différence. Sa réalisation tendue, aux effets sonores expressifs, manufacture un climat de mystère prenant. Forte et déchirante, Barbara Sukowa forme un couple mémorable avec la douce Martine Chevallier.

En vidéo sur demande


THE LITTLE THINGS

(4)

Drame policier américain réalisé par John Lee Hancock mettant en vedette Denzel Washington, Rami Malek, Jared Leto.

C’est quoi? Cinq ans après avoir quitté Los Angeles à la suite d’une enquête qui l’avait traumatisé, un détective y retourne, pour régler une question administrative. Sur place, le policier vétéran en vient à aider un jeune collègue, qui semble dépassé par la même affaire.

C’est comment? Ce polar, aux airs de faux-Fincher à saveur «seventies», mêle avec audace, mais un bonheur inégal, des éléments classiques à d’autres, plus novateurs. Pour se conclure sur une note surprenante, quoique peu crédible. La mise en scène est néanmoins précise et la prestation de Denzel Washington, riche et ambiguë, vaut à elle seule largement le détour.

En vidéo sur demande


MONSIEUR LAZHAR 

(3)

Drame canadien réalisé par Philippe Falardeau mettant en vedette Fellag, Sophie Nélisse, Émilien Néron.

C’est quoi? Un Algérien en attente du statut de réfugié politique se fait passer pour un résident permanent auprès de la directrice d’une école montréalaise, afin d’obtenir le poste de remplaçant d’une institutrice qui s’est pendue dans la classe de ses élèves de sixième année.

C’est comment? Philippe Falardeau (GUIBORD S’EN VA-T-EN GUERRE) signe une adaptation intelligente, touchante, de la pièce Bachir Lazhar d’Évelyne de la Chenelière. Les thèmes du deuil, de la condition d’immigrant et de la situation de l’éducation au Québec s’articulent avec fluidité dans une mise en scène sans fioriture, qui met en valeur le jeu sensible des interprètes.

Dimanche 21h sur ARTV


MY REMBRANDT (Mijn Rembrandt) 

(3)

Documentaire néerlandais réalisé par Oeke Hoogendijk.

C’est quoi? Le réalisateur part à la rencontre d’amoureux de l’oeuvre du peintre Rembrandt, maître de l’École hollandaise du XVIIe siècle. Parmi eux: un duc, un riche collectionneur et un marchand d’art d’Amsterdam, qui prétend avoir découvert une toile inédite de l’artiste.

C’est comment? Débutant comme un hommage senti au génie pictural d’un grand artiste, par le biais d’une incursion fascinante dans l’univers peu connu des riches collectionneurs, MY REMBRANDT prend ensuite des airs de thriller filmé sur le vif. Les développements dramatiques étonnants qui s’additionnent jettent alors un éclairage peu flatteur sur le marché de l’art.

Sur le site du Cinéma du Parc en ligne


RAMS 

(4)

Comédie dramatique australienne réalisée par Jeremy Sims mettant en vedette Sam Neill, Michael Caton, Miranda Richardson.

C’est quoi? Deux frères, qui ne se parlent plus depuis 40 ans, unissent leurs forces lorsqu’une maladie contagieuse menace la survie des troupeaux de moutons qu’ils élèvent sur des fermes voisines, ainsi que celle de tous les autres élevages de leur région.

C’est comment? Ce remake sympathique d’un film islandais nettement plus excentrique est à prendre comme une comédie bon enfant, adaptée aux réalités et aux goûts du public australien. D’une efficacité certaine mais limitée, l’ensemble est écrit et réalisé à la manière et dans l’esprit d’une bonne comédie de situation. Sam Neill et Michael Caton composent un tandem jouissif.

En vidéo sur demande

Articles récents du même sujet