Culture

La sélection de films sur Ici tou.tv : un trésor caché

Ici tou.tv Photo: Ici tou.tv

La saison des vacances tire à sa fin et voilà que plusieurs bénéficient déjà d’un congé de trois jours avec la fête du Travail lundi. Qui dit congé, dit paresse à la maison et rien de mieux qu’une consommation boulimique de télévision et de films pour alimenter la paresse d’une matinée fraîche.

Netflix est un choix facile pour les visionnements du genre, mais pour cette fin de semaine je vous suggère plutôt de regarder du côté de Ici tou.tv et de sa promotion à l’abonnement pour les six premiers mois (3,99$ par mois, moins cher qu’un café au centre-ville).

Pour vous aider à maximiser ce petit quatre dollars, voici ma sélection de films à voir dans la bibliothèque francophone du site. Il y a, discrètement, quelques petits bijoux du 7e art dans cette sélection.

5×2 et Gouttes d’eau sur pierres brûlantes de François Ozon

Le cinéaste français François Ozon n’est pas toujours rassembleur, mais son histoire d’amour à rebours d’un couple qui s’effrite dans 5×2 est particulièrement touchante. Malgré le drame et l’inévitable divorce du couple, présenté en début de film, le récit réconforte au final. Pour ce qui est de Gouttes d’eau sur pierres brûlantes, on parle d’un film plus pertinent de la part d’Ozon, qui ose plus, mais qui ne rejoint pas forcément tout le monde. Une jeune Ludivine Sagnier, névrosée à souhait, vole la vedette à un couple d’amants à couteaux tirés.

Adieu ma concubine de Chen Kaige

Si le cinéma chinois n’est pas votre tasse de thé, voici là un film qui pourrait vous réconcilié avec les grandes productions asiatiques. On suit la vie de deux jeunes chanteurs de l’Opéra de Pékin, de l’enfance à l’âge adulte, avec un amour interdit en trame de fond et des fresques majestueuses de l’opéra transposées à la vie des deux protagonistes. C’est beau, très beau même.

Delicatessen de Marc Caro et Jean-Pierre Jeunet

On parle ici d’une expérience burlesque poussant le cinéma vers ses meilleurs atouts en terme de divertissements. À voir, ne serait-ce que pour vivre une approche différente.

Le génie du crime de Louis Bélanger

On ne parle pas ici du meilleur film de Louis Bélanger (cette palme revient au sublime Gaz Bar Blues), mais Gilles Renaud est toujours un baume dans un rôle titre et le film, bien que brouillon, est très divertissant.

Yes sir! Madame de Robert Morin

Le film bilingue de Robert Morin, du « found footage » vingt ans avant que ce soit à la monde. Tout le génie et le verbe coloré de Morin sont exposés brillamment dans ce film qui est, à mon avis, l’un de ses meilleurs. Morin, sans courses aux Oscars à son actif, est l’un de nos cinéastes phares, négligé beaucoup trop souvent à mon goût.

Ma sélection en est une parmi les autres. Ici tou.tv m’a surpris avec sa sélection de films en français et je vous conseille d’y plonger sans hésiter. N’hésitez pas à partager vos coup de coeur en commentaires.

Articles récents du même sujet