Publications spécialisées
13:31 10 décembre 2020 | mise à jour le: 10 décembre 2020 à 13:31 temps de lecture: 4 minutes

Tenir salon : au-delà de la coiffure

Publications Spécialisées

Cet automne, TV5 nous propose un rendez-vous télévisuel des plus enrichissants avec des coiffeurs montréalais qui font une différence en s’impliquant au sein de leur communauté.

Dans la nouvelle série Tenir salon, Sophie Fouron visite différents salons de coiffure de la métropole et nous emmène à la rencontre d’artistes capillaires aux histoires fascinantes qui sont devenus, souvent malgré eux, des confidents pour leurs clients; dès qu’ils s’assoient sur leur chaise, ils se dévoilent sans tabou. On y parle de l’importance de l’amitié, des traditions et des liens familiaux; des petits et grands deuils qui viennent avec l’âge; des conflits générationnels; des relations hommes-femmes…

Trois coiffeurs de la série nous parlent de la place qu’occupe leur salon dans leur vie ainsi que des liens privilégiés qu’ils ont su développer avec leurs clients au fil du temps.

BOREY, COIFFEUR À L’ÉCOUTE

Alors qu’il coiffait ses clients dans son appartement de Villeray jusqu’à tout récemment, Borey nous a annoncé qu’il venait d’acheter, avec son associé et ami Dave Dumay, le Figaro, rebaptisé Les marchands de fraîcheur.

« C’est un mélange de fierté personnelle, d’aboutissement, de passion… C’est quelque chose que j’avais en tête depuis mes 21 ans, l’âge où j’ai décidé de mettre de côté mon parcours académique pour poursuivre ce rêve que j’avais d’être barbier ».

L’heureux nouveau propriétaire a longtemps dû se battre contre les tensions que son choix de carrière a créées au sein du clan familial cambodgien.

Reconnu pour l’expérience hors du commun qu’il offre à sa clientèle – et les pas de danse qu’il effectue entre deux coups de ciseau! -, Borey a su développer un style unique.

« Je ne suis pas le meilleur barbier, mais s’il y a une chose que je sais faire, c’est prendre le temps de parler avec mes clients, de les écouter », dit-il. « À force de les coiffer, j’ai fini par bâtir une relation d’amitié avec plusieurs d’entre eux […] J’aime être proche des gens. J’ai beaucoup d’empathie. C’est une de mes forces », poursuit-il. « Un coiffeur, c’est aussi un psychologue », ajoute humblement celui qui avoue recevoir régulièrement les confidences de ses clients et les aider, à la hauteur de ses capacités, à améliorer leur sort.

CLERMATHE, THÉRAPEUTE SOCIALE

À la barre du salon Clermathe International depuis trois décennies, Clermathe est une véritable référence dans le domaine et voit la pratique de la coiffure haïtienne dans la métropole comme un accomplissement en soi. Très engagée dans sa communauté, elle agit autant à titre de coiffeuse que de thérapeute, ses fidèles clientes passant des journées entières dans son établissement à discuter!

« Elles m’apportent la joie, la confiance, la vie », affirme Clermathe, visiblement reconnaissante. « La majorité d’entre elles sont devenues mes amies, nous formons une famille », continue-t-elle. « Quand elles viennent se faire coiffer, elles se sentent chez elles. Elles viennent se détendre. C’est un lieu de rencontre familial et chaleureux », décrit-elle, admettant considérer son salon comme sa deuxième maison.

RAFAEL ACOSTA, BARBIER AU GRAND COEUR

Rafael Acosta, propriétaire du salon Barberito, se considère privilégié de pratiquer ce métier qui le passionne.

« Mon salon… c’est mon «changeur de vie». C’est quelque chose de très important pour moi, mon travail », confie l’amateur de sport et de musique reggaeton originaire de la République dominicaine, émotif.

C’est que l’homme, qui s’en dit le premier surpris, est parvenu contre toute attente à mordre dans son rêve à pleines dents, alors qu’il se croyait au départ à peine capable de l’effleurer du bout des doigts.

Tandis que certains clients viennent pour se faire coiffer, les habitués se rendent chez Barberito simplement pour jaser et rire un bon coup.

« Ma clientèle apprécie mon travail, ma personnalité et l’ambiance de mon salon, tandis que, de son côté, elle m’apporte l’énergie, la motivation de me dépasser », indique-t-il avec une gratitude évidente.

Tenir Salon est diffusée les mardis à 21 h 30 sur les ondes de TV5. Tous les épisodes de la série sont disponibles en ligne dès maintenant.

Articles similaires