Candidate bloquiste dans Pierrefonds-Dollard

Candidate bloquiste dans Pierrefonds-Dollard
Photo: François Lemieux/Cités Nouvelles

Travailleuse sociale de formation, Edline Henri sera candidate pour le Bloc québécois (BQ) dans la circonscription de Pierrefonds-Dollard aux élections fédérales de la semaine prochaine. La résidente de Rosemont s’implique depuis des années au sein du mouvement souverainiste.

Elle en sera à une première expérience en politique.

«La politique a toujours été pour moi un bain de tous les jours. J’ai toujours été assez active pas pour me porter comme candidate, mais pour suivre ce qui se passait. Je milite activement pour le Bloc depuis moins d’un an. Mais dans d’autres milieux comme au Parti québécois, ça fait des années que je m’implique», indique-t-elle.
La candidate croit que le Québec est mur pour un changement en politique fédérale.

«Les citoyens ont besoin de se faire plus écouter pour mieux se faire comprendre. Le monde entier attend du renouveau. Ça me pousse à me donner à fond pour cette campagne. Le Bloc est le véhicule plus qu’approprié. Nous avons le vent dans les voiles», souligne Mme Henri.

Depuis la formation de la circonscription, en 1987, les citoyens de Pierrefonds-Dollard ont donné six mandats sur huit à des représentants du Parti libéral du Canada (PLC). De son côté, Mme Henri souligne que la réaction des électeurs est positive sur le terrain.

«Les gens ne me disent pas qu’ils sont partisans libéraux ou d’un autre parti. Ils expriment leurs besoins. On me dit que si je suis capable d’apporter telle ou telle ressource, on votera pour moi. Les gens ne regardent pas la couleur du parti», précise-t-elle.

Les enjeux liés au transport, la santé et le logement social reviennent souvent parmi les préoccupations des citoyens.

«On parle beaucoup de l’encadrement associé aux logements sociaux. C’est bien beau un logement, mais qu’en est-il des activités physiques pour les jeunes?», explique-t-elle. Il y a aussi des inquiétudes par rapport au train avec les travaux pour le Réseau express métropolitain. Des mères de famille m’en ont parlé. Leur santé mentale a été touchée», soutient-elle.

Justice sociale
Le fait que le BQ milite pour l’indépendance du Québec ne semble pas rebuter les électeurs de Pierrefonds-Dollard.

«On est souverainiste. On ne l’a jamais caché. Quand je donne mon dépliant, je n’ai jamais vu le monde le refuser parce que je suis souverainiste. Mais ce qu’il faut voir, c’est plutôt la justice sociale, l’équilibre économique. Pour que les besoins des gens soient satisfaits, il faut aller chercher le maximum d’argent à Ottawa», souligne-t-elle.

Mme Henri avance que le Bloc québécois est le seul parti pour défendre les intérêts de la province à la Chambre des communes.

«Le Québec même a besoin d’être bien servi et respecté. Le Bloc est le seul parti qu’on a pour défendre les intérêts du Québec pour nous enfants, nos familles, l’environnement, le français, la culture. C’est le meilleur véhicule pour qu’on ait un bon service», soutient-elle.

Lors des dernières élections fédérales, en 2015, la candidate du Bloc québécois dans Pierrefonds-Dollard, Natalie Laplante, avait récolté 3,5% du vote. Le libéral Frank Baylis avait été élu après avoir obtenu 58,7% des voix exprimées.

Articles similaires