Chargement Évènements

« Tous les Évènements

The Covenant

13 novembre @ 19:30 3 décembre @ 19:30

Quartier

Côte-des-Neiges – NDG

The Covenant, la puissante pièce primée d’Alice Abracen, est une œuvre déchirante où se mêlent désespoir et humour noir. Magnifiquement conçue, elle transporte l’auditoire à une époque odieuse et immorale de l’histoire qui ressemble malheureusement de trop près aux atrocités actuelles et imaginables. S’ajoute à cela le caractère plus que jamais incontrôlable de la diffusion des
faites alternatifs, des demi-vérités, et des mensonges. Le Théâtre Ouest End présente cette première production, dans une mise en scène de Murdoch Schon, au Studio du Centre Segal des Arts de la scène, du 13 novembre au 3 décembre. Il y aura des causeries après le spectacle avec des invités pour explorer les questions soulevées par la pièce. Sujet d’intérêt pour les adultes.

Inspirée d’une histoire vraie, The Covenant se déroule en juin 1944 à Theresienstadt. Des dignitaires internationaux de la Croix-Rouge sont invités à s’émerveiller devant cette ville culturelle et animée qui semble être un havre de paix pour les Juifs au cœur de la Tchécoslovaquie. Ils sont loin de se douter que ce paradis est un ghetto et un camp de concentration soigneusement mis en scène afin de dissimuler les crimes nazis contre l’humanité. Forcés de participer à cette terrible mascarade, Peter, un politicien
déterminé, et Hilde, une médecine dévouée, voient leur idéalisme, leur foi et leur amour mis à rudeépreuve, tandis que nous découvrons ce qui a façonné leur vie commune au cours des dernières années, jusqu’à ce moment précis.

« Au moins, j’ai marché sur cette terre. C’était quand la dernière fois que tu as fait ça? Dans la Genèse? »

Membre cofondateur du Théâtre Ouest End, la dramaturge Alice Abracen a d’abord été attirée par l’histoire des artistes de Theresienstadt, des personnes qui se sont efforcées d’atténuer l’horreur qui les entourait par le chant, la danse et le spectacle. «J’ai été horrifiée de voir comment cet acte de résistance courageux et créatif a été perverti, déformé, tordu et transformé en un outil pour les nazis, perpétuant la cruauté. » Bien que basée sur un événement historique, la pièce est intemporelle. « Aujourd’hui encore, des personnes sont détenues, emprisonnées et persécutées pour leur identité ethnique ou raciale ; des camps de concentration sont gérés, leurs conditions sont tenues secrètes pour le monde entier et des récits alternatifs sont tissés pour les dissimuler. Nous assistons encore à la démagogie destinés à justifier la guerre et la persécution. Les leçons de l’histoire sont oubliées ou détournées, comme en témoignent les étoiles jaunes portées lors des manifestations anti-vaccins », a déclaré Abracen.

Le metteur en scène Murdoch Schon est douloureusement conscient que le climat politique mondial est en train de retourner vers le fascisme. « Nous ne devons pas oublier un seul instant avec quelle facilité la propagande devient un pouvoir dans les mains des autocrates », a déclaré Schon. « Un autre thème majeur de la pièce est la croyance et la trahison ; sommes-nous jugés sur une seule action ou sur toute une vie d’actions ? Il est crucial d’être témoin de ce dont on doit se souvenir, et de se souvenir de ce dont
on a été témoin. »

Jonathan Silver joue le rôle de Peter, et il rappelle que nous devons continuer à raconter les inhumanités que le fascisme a engendrées, « Ce n’est pas de l’histoire ancienne. Nos vies ont été façonnées par les erreurs des générations passées ; des histoires comme The Covenant nous aident à comprendre de quelle façon elles affectent notre avenir », a déclaré Silver. Une grande partie de l’arbre généalogique de Silver a été anéantie pendant l’Holocauste, « Ma famille directe n’a survécu que parce que mon arrière-grand-mère a fui au Canada au début de la guerre. Elle a ouvert une petite épicerie sur le boulevard Saint-Laurent qui est devenue le point de repère de Montréal, Warshaw. »


Laura Mitchell est l’une des membres fondatrices du Théâtre Ouest End et joue le rôle de Karla. Elle est attirée par les grandes questions de la pièce : « Comment perdons-nous notre humanité ? Comment pouvons-nous la garder ? Comment trouver suffisamment d’espoir pour continuer à mettre un pied devant l’autre ? », demande-t-elle. « Je m’intéresse à la souffrance permanente. En dehors des souffrances du corps, vivre dans une situation qui semble dénuée de sens est un autre type de souffrance, qui s’ajoute à celle de la séparation et de la perte. Comment pouvons-nous la soulager ? » Elle est ravie que The
Covenant soit la première production scénique complète de la compagnie, et de la beauté, de la densité, de la clarté et du sombre espoir qu’offre la pièce.

La brillante distribution est composée de Holly Gauthier-Frankel, Laura Mitchell, Romi Shraiter, Jonathan Silver et Brett Watson. Les événements entrelacés de la pièce sautent à travers le temps et l’espace. Le décor évoque une boîte à cendres vide, laissant des traces des mouvements des acteurs. La scénographie de Diana Uribe, les costumes et les éclairages de Zoe Roux et la conception sonore de Joey Zaurrini donnent vie à la pièce avec sensibilité et créativité. La régie est assurée par Elyse Quesnel. La pièce a été créée à l’École nationale de théâtre du Canada avec Sara Elkashef. « C’est un voyou avec un joli logo qu’il a volé aux Hindous. Je suis professeur, je peux repérer les plagiaires à un kilomètre. Ils voulaient secouer les choses, il ne tiendra pas le trimestre. »

La soirée d’ouverture est le mardi 15 novembre à 19h30

(Avant-première le dimanche 13 novembre, 19h30)

Du mardi au dimanche 19h30 – PAS DE REPRÉSENTATION LE VENDREDI – + mer. 23 et 30 nov. à 13h00

Il y aura des causeries animées après les représentations pour explorer les thèmes et les questions soulevés par la pièce et liés à la réalité actuelle du Québec et du Canada- les 17, 23 et 30 novembre en matinée, ainsi que les 24 novembre et 1er décembre

Billets: 20 $ à 30 $ ; billetterie du Centre Segal 514 739-7944 ou Centre Segal en ligne

Pour plus d’informations sur le Théâtre Ouest End, cliquez ici : www.theatreouestend.ca/about.html

Variable Avec billet
5170 chemin de la Côte-Sainte-Catherine
Montréal, QC Canada
+ Google Map

Mon
Métro

Toute l'actualité locale au même endroit.

En vous inscrivant à Mon Métro, vous manifestez votre engagement envers la presse locale. + Profitez d’une expérience numérique personnalisée en fonction de vos champs d’intérêt et du quartier où vous résidez. + Sélectionnez vos articles favoris pour une lecture en différé.