Soutenez
Contenu promotionnel

Game Builder Garage vous apprend à faire vos propres jeux vidéo

Qui, dans l’univers des gamers, n’a jamais rêvé de créer son propre jeu vidéo? Eh bien voici ce que Nintendo propose avec son tout nouveau joujou : Game Builder Garage, arrivé sur la Nintendo Switch le 11 juin dernier.

Mais attention! Ne deviendra pas programmeur de jeu vidéo qui veut! Il est quand même très important de spécifier qu’il ne s’agit pas ici d’un logiciel de création de jeux vidéo traditionnel ou même d’un outil de programmeur. Il s’agit en fait d’un logiciel sympathique qui vous apprend à penser comme un programmeur, dans le sens que vous devez raisonner logiquement derrière votre programmation.

Oui, il existe déjà bon nombre d’outils, majoritairement sur PC, pour apprendre à des adultes ou même à des enfants la base de la programmation. Certains de ces logiciels, même, sont offerts tout à fait gratuitement. Cependant, aucun d’entre eux ne le fera de manière aussi accessible, amusante, rapide et divertissante que Game Builder Garage.

Conçu à la manière de résolution de puzzles, Game Builder Garage s’adresse à un public de tous âges. Un enfant comme un adulte pourra aisément utiliser le jeu et concevoir sa propre création comme bon lui semble, pourvu que vous preniez le temps de jouer la formation qui sert de tutoriel!

Oui, mais… je ne sais pas écrire des lignes de codes!

Voilà la partie intéressante de Game Builder Garage! Vous n’êtes pas obligé de connaitre un quelconque langage de programmation. Le jeu vous offre plutôt des petits blocs, appelés Nodons, qui feront tout le travail pour vous! Ces gentils petits personnages ont chacun leur propre tâche à accomplir. Un peut être utilisé en guide de bonhomme ou même d’OVNI, mais pour pouvoir se déplacer, vous aurez besoin d’un Nodon « levier bougé » qui gère les déplacements gauche et droit que vous relierez à votre bonhomme. Mais n’oubliez pas un autre point important : si vous désirez sauter par-dessus un trou, il faudra alors choisir un Nodon « bouton pressé » que vous rattacherez également à votre bonhomme. Vous voyez le concept?

Dès le moment où vous commencez à placer vos Nodons sur votre plan de travail, vous remarquerez à quel point Game Builder Garage a beaucoup à offrir. Ajustez les tailles des Nodons pour affecter la taille de ce qui est appelé en jeu, faites des calculs mathématiques pour faire bouger une plateforme, changez la texture des Nodons, ou même du monde, et plus encore!

En fait, il y en a tellement qu’il serait probablement trop long de tous les lister ici. Qu’à cela ne tienne, c’est grâce à cette panoplie de Nodons et d’outils de personnalisation que vous pourrez programmer, dans sa complexité, un jeu de façon beaucoup plus accessible que par des lignes de codes.

Vous n’avez qu’à user de votre imagination pour ensuite prendre le temps de le concevoir sur votre plan de travail et le tour est joué.

Un tutoriel complet

Le plus gros point fort de Game Builder Garage demeure son tutoriel, car il vous sera d’une très grande utilité, en plus d’être scindé de superbe façon. Il vous enseignera la base au premier cours, puis vous proposera des situations à régler sans vous faire de suggestions. Ensuite, il vous proposera le second cours avec de nouveaux Nodons, puis des situations à régler encore une fois, et ainsi de suite. En tout et partout, il y a sept cours à suivre avec pour chacun plusieurs étapes et plusieurs nouveaux Nodons à découvrir chaque fois, ce qui vous prendra environ huit heures à compléter.

Ajoutez à cela le fait que vous n’aurez pas toujours le support pour vous rappeler où se trouvent les Nodons dont vous avez besoin. À un certain moment, il vous sera suggéré d’avoir un Nodon d’un tel type, mais vous ne saurez pas où appuyer pour le trouver. Heureusement, les autres éléments du menu seront temporairement désactivés sauf celui dans lequel se trouvera le sous-menu du Nodon requis.

Lors du cours en trois dimensions, par exemple, il vous apprendra également à jouer avec le visuel de façade et le visuel du dessus pour ainsi pouvoir placer vos Nodons « bloc simple », pour créer des planchers, des murs et même un plafond et une fenêtre.

Bien entendu, le tutoriel ne couvrira pas forcément tout ce que vous avez en tête. Heureusement, il y a un outil appelé le Nodopédia qui, essentiellement, sert de manuel d’instruction pour chaque Nodon de façon détaillée.

Au final?

Je vais être clair avec vous, cher(ère)s ami(e)s gamers! Game Builder Garage n’est pas fait pour tout le monde… Premièrement, parce que ce n’est pas tout le monde qui est intéressé à programmer un jeu. Ensuite, il se peut que vous vous sentiez dépassé par tout ce que le jeu a à vous offrir. Heureusement, si vous avez le jeu, mais que vous vous rendez compte que c’est trop exigeant ou trop complexe pour vous, vous pouvez récupérer les codes de jeux des créations d’autres gamers pour les jouer et, qui sait, peut-être trouverez-vous un jeu qui vous plaira bien.

Bien entendu, Game Builder Garage n’est pas Dreams. Oui, vous pouvez faire beaucoup de choses en passant du plateformeur au jeu de puzzles ou même un jeu de tir à la première personne, mais les restrictions du jeu (512 Nodons maximum) ainsi que le manque d’outil de modélisation feront en sorte que vos jeux ne seront pas techniquement plus beaux.

Autre petit bémol : la façon de partager les jeux est, comme à Mario Maker et Mario Maker 2, complètement à revoir, car encore une fois, il n’y a pas de moteur de recherche ou même de catalogue de jeux filtrés d’accessibles. La seule façon de télécharger un jeu est qu’il soit sur un réseau local ou sur Internet et que vous ayez partagé l’identifiant du jeu. Malheureusement, cela implique qu’il n’est pas possible de travailler collectivement sur un même jeu.

Pour ce qui est du reste, le fait de pouvoir utiliser le pavé tactile, de pouvoir brancher une souris lorsque la Switch est sur son socle et l’utilisation des joysticks ou des mouvements du Joy-Con pour faire vos sélections vous permettra de concevoir votre jeu avec l’outil qui vous conviendra le mieux.

Au point de vue des tutoriels, le fait que les Nodons soient des personnages à part entière rend le tout encore plus amusant, car de temps en temps, ils vous feront une petite blague, question de détendre l’atmosphère et de rendre le cours moins ennuyeux.

Décidément, ce jeu est un réel plaisir à tester et à rendre en critique, car il est tellement hors-norme qu’il complexifie cet avis que je tente de vous livrer, et forcément, ce sera plaisant pour les uns, mais pas pour les autres.

Bien entendu, le jeu a ses limitations qu’un programmeur n’aura jamais, autres que son niveau personnel de compétences. Il n’en demeure pas moins que vous serez en mesure de faire beaucoup avec ce petit bijou et, sincèrement, pour 39,99$? Ça vaut vraiment la peine, et ce, même si vous ne voulez pas concevoir un jeu, mais plutôt jouer à celui des autres!

Un énorme « MERCI » à Nintendo du Canada pour la copie du jeu!


À lire aussi :








Explorez est un contenu publicitaire produit par ou pour des annonceurs.

Mon
Métro

Toute l'actualité locale au même endroit.

En vous inscrivant à Mon Métro, vous manifestez votre engagement envers la presse locale. + Profitez d’une expérience numérique personnalisée en fonction de vos champs d’intérêt et du quartier où vous résidez. + Sélectionnez vos articles favoris pour une lecture en différé.