Ahuntsic-Cartierville
16:49 6 décembre 2019

Musiques de décembre à la maison de la culture

Musiques de décembre à la maison de la culture
Photo: Collaboration spécialeL’ensemble Discord c’est quatre violons, quatre chanteurs et quatre paires de pieds.

La maison de la culture Ahuntsic-Cartierville présente trois concerts de musique en décembre. Ces spectacles gratuits mettent en avant des genres et des formes bien de chez nous.

Dans le cadre du programme «concert au bout du monde», les sons et les rythmes du Québec sont à l’honneur. Nicolas Pellerin, Michel Bordeleau, Jean-François Branchaud et Marie-Pierre Lecault sont à la fois violoniste, chanteur et «tapeur» de pieds. Ils sont réunis au sein du groupe Discord.

«Au départ, nous avions envie de former un groupe de violons. C’est quelque chose qu’on ne trouve pas dans la musique traditionnelle québécoise, indique Nicolas Pellerin. On a voulu se servir du violon comme instrument accompagnateur.»

Cette formation particulière fait que le spectateur se retrouve face à un quatuor à cordes. «Cela nous permet d’aller dans des arrangements plus classiques et toucher une corde un peu plus sensible, même si le répertoire reste assez dansant.»

Les chansons interprétées sont tirées du répertoire traditionnel québécois, «mais ce ne sont pas des chansons très connues», prévient M. Pellerin.

Cet agencement fait que Discord offre à chaque fois un spectacle unique. «Nous nous réunissons peut-être trois ou quatre fois par année. Le concert est vraiment un happening.»

Le 12 décembre, à 19h30. Laissez-passer à récupérer à la maison de la culture, 10300, rue Lajeunesse.

Sans tambour ni trompette

L’ensemble Alkémia propose en revenant… folklores revisités, un concert à trois voix, essentiellement a cappella. La troupe est surtout connue pour ses interprétations des œuvres du folklore avec des arrangements contemporains et des résonances médiévales.

Avec ce concert, Alkemia plonge pour la première fois dans le répertoire musical du folklore canadien-français. Le programme rend hommage aux grands folkloristes : Marius Barbeau, spécialiste des traditions orales du Canada français, et l’abbé Charles-Émile Gadbois, fondateur de la célèbre La Bonne chanson.

Les spectateurs redécouvriront leurs airs préférés dans des versions accessibles, mais complexes avec les voix de Dorothéa Ventura, Ghyslaine Deschambault et Jean-François Daignault.

Le 17 décembre, à 14h, à la maison de la culture, 10300, rue Lajeunesse.

Six voix de femmes et une harpe

Attention : changement de date.

Les chants des nuits de Noël sont destinés à célébrer les Fêtes, mais aussi chasser la noirceur. Cette ancienne tradition, renouvelée à chaque époque a légué un vaste répertoire de chansons. En français ou en anglais, souvent anonymes, ils ont été réarrangés par Karen Young.

Elle associe sa voix à celles de Coral Egan, Angèle Trudeau, Rebecca Bain, Linda Morrison et Annie Poulain. Elles sont accompagnées à la harpe par Éveline Grégoire-Rousseau, celle qui a contribué aux concerts de the Barr brothers.

Le 22 décembre, à 15h, à l’église de la Visitation, 1847 Boulevard Gouin Est.