Côte-des-Neiges & NDG

Des locataires réclament 9M$ pour rénover les Habitations Isabella

Les Habitations Isabella avec banderole «SVP Rénovez mon HLM»
Les Habitations Isabella, situées au 4550, rue Isabella, dans Côte-des-Neiges Photo: Félix Hurtubise

La Fédération des locataires d’habitations à loyer modique du Québec (FLHLMQ) demande 9 millions de dollars au gouvernement provincial pour les Habitations Isabella, dans une campagne de sensibilisation sur les HLM vétustes de Montréal. La Fédération espère que les 2,2 milliards dont Québec dispose à la suite d’une entente avec Ottawa viennent surtout financer les rénovations dans ces immeubles, qui ont accumulé un déficit d’entretien au cours des dernières décennies.

«SVP rénovez nos HLM!» et «Mon HLM est coté E», peut-on lire sur des banderoles placées sur les balcons des Habitations Isabella, comme ç’a été le cas pour d’autres immeubles du genre dans les dernières semaines.

Vu de l’extérieur, l’édifice du 4550, rue Isabella, situé dans Côte-des-Neiges, ne semble pas en état de décrépitude. Mis en exploitation en 1984, il est loin de ressembler aux HLM gris et mornes que l’on peut retrouver dans d’autres coins de la ville. Pourtant, il est coté «E» par la Société d’Habitation du Québec, qui évalue l’état des immeubles du parc de HLM. Il s’agit de la pire cote pour ce type d’infrastructures.

«Le problème, ce n’est pas les logements. C’est tous les systèmes de l’immeuble qui ont besoin d’être changés ou réparés», indique Robert Pilon, coordonnateur de la FLHLMQ, en entrevue téléphonique. Cela inclut notamment les systèmes de chauffage, de ventilation et de plomberie de l’édifice.

Inondations et refoulement d’égouts

Les 112 résidents des Habitations Isabella, surtout des personnes âgées, font souvent face à des problèmes d’inondation dans l’immeuble. Si la négligence de certains résidents est parfois en cause, les refoulements d’égouts et les bris répétitifs dans la tuyauterie font des dommages considérables, fait valoir Lidi Costache, présidente de l’association des locataires du HLM. «C’est arrivé au moins trois fois en quatre mois, dans trois logements, explique Mme Costache au téléphone. À cette fréquence, ce n’est pas normal. Il y a un homme qui a dû vivre trois ou quatre jours dans la salle communautaire de l’immeuble après que son logement a été inondé.»

La dame admet que l’Office municipal d’habitation de Montréal (OMHM) est prompt à faire les réparations dans ces situations, mais elle déplore qu’il n’y ait pas assez de fonds réservés aux imprévus.

On utilise tout l’argent pour réparer les problèmes urgents, mais il ne reste rien pour les travaux d’entretien. C’est un cercle vicieux.

Lidi Costache, présidente de l’association des locataires des Habitations Isabella

Un déficit d’entretien de 642 millions

Des 20 804 logements à loyer modique à Montréal, près d’un sur deux se trouve dans des immeubles qui sont cotés «D» ou «E». Ces logements ont accumulé un déficit d’entretien de 642 millions, selon la FLHLMQ.

C’est pourquoi il faut que la majorité des 2,2 milliards dont Québec disposent pour financer le logement social servent aux travaux de rénovation des HLM existants, pense le coordonnateur de l’organisme. «Ça passe une fois dans une vie, une occasion comme celle-là. Si cet argent ne sert pas à la réparation des HLM les plus vétustes, comme les Habitations Isabella, la prochaine étape, c’est de les barricader», indique Robert Pilon. L’essentiel de cette cagnotte provient d’une entente sur le logement social entre Ottawa et Québec en octobre 2020.

Après la mise en lumière d’une dizaine de HLM barricadés à Montréal au printemps dernier, la ministre des Affaires municipales et de l’Habitation du Québec avait annoncé une somme de 100 millions sur trois ans à l’OMHM pour les remettre en état. Selon la FLHLMQ, l’Office municipal a un manque à gagner de 80 millions chaque année.

Face à la campagne actuelle des banderoles, Québec n’a toujours pas annoncé d’aide supplémentaire. La ministre doit rendre public son plan d’action pour l’habitation en mars 2022.

Inscrivez-vous à notre infolettre et recevez un résumé quotidien de l’actualité de Montréal.

Articles récents du même sujet