Soutenez

Violence armée: des citoyens d’Outremont inquiets

Photo: iStock

Après l’agression armée survenue à Outremont dans la nuit du 5 novembre, des citoyens sont inquiets pour leur sécurité. Le maire de l’arrondissement, Laurent Desbois, se veut rassurant et affirme que plusieurs mesures ont déjà été prises pour gérer la situation. C’est ce qu’il a laissé entendre lors du conseil d’arrondissement du 7 novembre.

Rappelons qu’un jeune homme âgé de 19 ans a été poignardé à mort dans la nuit de samedi à dimanche à la suite d’une altercation survenue à l’intersection de l’avenue Ducharme et de l’avenue Wiseman, à l’angle du parc John F.-Kennedy.

«C’est collectivement que nous vaincrons la violence et que nous conserverons la quiétude ici à Outremont», a déclaré le maire d’Outremont devant le petit groupe de citoyens présent au conseil.

M. Desbois affirme que la présence policière et la fréquence de patrouilles ont déjà été accrues dans le secteur. Néanmoins, plusieurs citoyens jugent ces mesures inefficaces: les Outremontais qui sont plus souvent confrontés à du tapage nocturne dans le secteur expliquent qu’une fois que les patrouilles du SPVM passent, les perturbations reprennent de plus belle.

«Nous avons ajouté un deuxième patrouilleur (la sécurité publique) le soir durant la période estivale. Il faut cibler les parcs et les écoles», a rappelé le maire Desbois. Presque tous les chalets de parcs sont munis de caméras, mais il n’y a pas encore de caméras dans le parc John F.-Kennedy, a-t-il ajouté.

À la suite de l’assassinat dans la nuit de samedi à dimanche, quelles seront les mesures prises par la ville pour éviter que
cela ne se reproduise à l’avenir? Le parc Kennedy est un lieu habité par des familles ayant de jeunes enfants et nous
nous inquiétons fortement après ce dramatique incident.

Question d’un citoyen d’Outremont à l’intention du maire de l’arrondissement, Laurent Desbois

Notons que l’arrondissement d’Outremont a déjà amorcé un diagnostic afin d’améliorer la sécurité urbaine dans son ensemble. Un plan d’action sera élaboré en ce sens au début de l’année 2023. Parallèlement, dans les mesures de sécurité qui sont prises, Outremont a investi dans la prévention chez les jeunes à travers la maison des jeunes: une subvention de 15 000 $ sera votée pour ce travail de prévention et le travail de rue.

Plus de patrouilles dans le quartier

Selon le chef du poste de quartier 26 du SPVM, Mathieu Durand, à court terme, la fréquence de patrouille a été augmentée directement depuis l’événement. Plusieurs unités ont été sollicitées pour assurer une plus grande présence policière avec la collaboration de la division luttant contre la violence armée.

«Dans le futur, on va évaluer comment on peut maintenir cette présence-là et s’assurer que les endroits ciblés peuvent être visités régulièrement par nos patrouilleurs la nuit», a affirmé M. Durand. Celui-ci invite les citoyens à appeler davantage le 911 pour signaler les perturbations nocturnes dans l’arrondissement, lorsqu’ils en sont témoins.

Inscrivez-vous à notre infolettre et recevez chaque semaine un résumé de l’actualité d’Outremont – Mont-Royal.

Articles récents du même sujet

Mon
Métro

Toute l'actualité locale au même endroit.

En vous inscrivant à Mon Métro, vous manifestez votre engagement envers la presse locale. + Profitez d’une expérience numérique personnalisée en fonction de vos champs d’intérêt et du quartier où vous résidez. + Sélectionnez vos articles favoris pour une lecture en différé.