Pointe-aux-Trembles & Montréal-Est

Un nouveau plan pour revitaliser le Vieux-Pointe-aux-Trembles

Le Vieux-Pointe-aux-Trembles
Le Vieux-Pointe-aux-Trembles. Photo: Facebook, ACPVPAT

L’arrondissement de Rivière-des-Prairies–Pointe-aux-Trembles prévoit de nombreux projets publics visant à revitaliser le quartier du Vieux-Pointe-aux-Trembles au cours des 15 prochaines années et à en faire «un pôle culturel central», une attractivité qui incitera également le domaine privé à investir dans le secteur, assure la mairesse d’arrondissement, Caroline Bourgeois.

«On le sait que le Vieux-Pointe-aux-Trembles est à la croisée des chemins. On le planifie dans une perspective des 20, 30 prochaines années», soutient la mairesse d’arrondissement, Caroline Bourgeois, en entrevue avec Métro, en marge du dévoilement des grandes lignes du nouveau Programme particulier d’urbanisme (PPU) du Vieux-Pointe-aux-Trembles.

Parmi les projets publics à l’agenda se trouvent les travaux de réaménagement de la rue Notre-Dame et d’enfouissement des fils électriques par la ville-centre, qui devraient s’entamer à l’automne 2023 et s’arrimer aux travaux de la Société de développement Angus (SDA). La rue aura «une nouvelle allure, tout en gardant sa fonctionnalité», précise Caroline Bourgeois.

L’aménagement du parc du Fort-de-Pointe-aux-Trembles, d’un lien actif afin de relier les deux portions de la rue De Montigny de part et d’autre du boulevard Saint-Jean-Baptiste et d’une promenade urbaine entre la 13e Avenue et le boulevard du Tricentenaire sont notamment au programme.

D’autres projets tels que l’aménagement d’un petit terminal fluvial sont à l’étude.

Le budget et les échéanciers devraient être précisés et complétés au cours des prochaines semaines, et le PPU adopté à l’hiver 2023.

Encadrer le développement

Parmi les orientations du plan, l’arrondissement met de l’avant la poursuite de la revitalisation des artères commerciales et des axes Notre-Dame et Saint-Jean-Baptiste afin d’y offrir «une meilleure diversité de l’offre de commerces et de services» et de créer de nouveaux logements.

«On mise vraiment sur l’introduction de balises qui encadrent la densification en matière d’intégration du cadre bâti, de préservation du bâtiment, précise Yann Lesnick, chef de division urbanisme à l’arrondissement. On parle aussi du patrimoine arboricole. Il y a des arbres majestueux dans le secteur qu’on veut préserver et intégrer.»

La «transition vers une mobilité durable» est aussi au cœur du plan, qu’il s’agisse «de la navette [fluviale], des services d’autobus, des transports actifs, avec l’aménagement du parc de la Traversée», dit M. Lesnik en ajoutant que l’offre de Communauto sera bonifiée.

La valorisation et la protection du patrimoine bâti et de l’identité visuelle, tout comme la préservation de l’environnement et la trame verte et bleue, sont mises de l’avant dans le PPU.

L’arrondissement souhaite par ailleurs que le Vieux-PAT devienne «un pôle culturel central. Le programme propose, entre autres, de développer le potentiel récréotouristique du secteur et l’aménagement de zones d’agriculture urbaine.

L’apport du privé

Si la revitalisation du secteur est attendue depuis longtemps, la mairesse croit que les efforts entamés par le secteur public dans les dernières années devraient s’accélérer avec l’apport du secteur privé.

«Au cours des 10 dernières années, la Ville de Montréal a beaucoup investi dans le Vieux-Pointe-aux-Trembles, que ce soit pour la Maison du citoyen, la place du Village, le boulevard Saint-Jean-Baptiste. Mais le privé n’a pas suivi à la même hauteur. Dans la deuxième phase du PPU, on voit des investissements privés qui viennent s’ajouter aux efforts de l’arrondissement», dit-elle, soulignant notamment les investissements de la SDA et d’autres partenaires.

Dans le cadre du bilan du PPU 2009-2019, on indiquait qu’en 10 ans, près de 80 M$ avaient été investis pour moderniser le Vieux-PAT. La ville-centre et l’arrondissement avaient dépensé quelque 37 M$ pour des travaux publics. Les investissements privés, eux, se chiffraient à plus de 40 M$.

L‘arrondissement a présenté les grandes lignes du nouveau PPU à plus de 80 citoyens, le 24 mai. La documentation est disponible en ligne.

Inscrivez-vous à notre infolettre et recevez chaque semaine, un résumé de l’actualité de Pointe-aux-trembles & Montréal-Est.


Articles récents du même sujet