Rivière-des-Prairies
19:18 14 juillet 2021 | mise à jour le: 15 juillet 2021 à 17:01 Temps de lecture: 2 minutes

Piste cyclable élargie: finies les déviations d’autobus sur Gouin

Piste cyclable élargie: finies les déviations d’autobus sur Gouin
Photo: Yohann Goyat / L'informateurL’arrêt d’autobus est désormais rétabli et des aménagements ont été effectués.

Après une interruption de près d’un mois, les autobus arrêtent à nouveau à l’arrêt situé au croisement du boulevard Gouin et de l’avenue Ozias-Leduc, à quelques pas de résidences pour aînés.

Le service avait suspendu le service en raison d’enjeux de sécurité soulevés par des chauffeurs d’autobus de la Société de transport de Montréal (STM). Les changements effectués sur la piste cyclable à cet endroit par l’arrondissement Montréal-Nord, obligeaient les chauffeurs à rouler sur la piste cyclable afin de faire monter les passagers à bord de leur véhicule.

Depuis, un marquage au sol sur la piste cyclable permet d’alerter les cyclistes du passage des autobus. Un faux terre-plein délimite également la route de la voie cyclable.

Frustration

La suppression temporaire de cet arrêt situé à la frontière des secteurs de Montréal-Nord et Rivière-des-Prairies a suscité de l’incompréhension dans le voisinage.

Josiane, résidente de la Cité Rive (résidence privée pour aînés), avait pour habitude d’utiliser cet arrêt d’autobus au quotidien. «Sans information de leur part, j’ai dû annuler des rendez-vous que j’avais pris», s’offusque-t-elle.

Selon la STM, l’interruption était nécessaire afin de protéger les passagers et les usagers de la route.

«C’est pour cela que nous avions pris la décision de déplacer temporairement cet arrêt afin d’effectuer les modifications nécessaires», explique Mme Tremblay.

La mairesse de Rivière-des-Prairies – Pointe-aux-Trembles, Caroline Bourgeois, déplore un manque de communication, ajoutant avoir été informée de la décision de la STM «par des citoyens qui l’appelaient personnellement.»

«C’est inacceptable ! C’est une décision qui à aucun moment ne pouvait justifier d’interrompre le service pour les citoyens du secteur, notamment pour les aînés des résidences aux alentours», a-t-elle déclaré au journal Métro.

De son côté la STM affirme avoir travaillé avec les deux équipes techniques de Montréal-Nord et Rivière-des-Prairies–Pointe-aux-Trembles.

Avec les informations de Coralie Hodgson

Articles similaires