LaSalle
13:08 11 mars 2021 | mise à jour le: 11 mars 2021 à 19:06 temps de lecture: 4 minutes

Alouettes: retour au bercail pour deux joueurs québécois

Alouettes: retour au bercail pour deux joueurs québécois
Photo: Gracieuseté/Arthur Ward/CFL.caMalgré sa sélection en 7e ronde en 2017 par la Saskatchewan, Alexandre Chevrier a disputé un total de 34 matchs dans la LCF en 2018 et 2019.

Deux footballeurs originaires de la grande région métropolitaine pourraient faire leurs débuts avec les Alouettes de Montréal cette année. Tous deux âgés de 28 ans, les secondeurs Alexandre Chevrier et Frédéric Chagnon espèrent qu’il y aura une saison 2021 en Ligue canadienne de football (LCF). La pandémie avait forcé l’annulation de la saison 2020.

Après avoir joué deux saisons avec les Roughriders de la Saskatchewan, Alexandre Chevrier a signé un contrat d’une saison avec Montréal. Le natif de Saint-Clet, dans la région Vaudreuil-Soulanges, rentre ainsi à la maison afin, notamment, de prendre soin de son premier enfant.

Il s’agit d’un soulagement pour celui qui est arrivé sur le marché des joueurs autonomes sans avoir joué l’an dernier, en raison de l’annulation de la saison.

«C’était stressant surtout que beaucoup de joueurs étaient agents libres, raconte-t-il. De me démarquer parmi eux et d’être approché par mon équipe de jeunesse, c’est vraiment l’idéal pour moi.»

Son plan initial n’était cependant pas de revenir sur la côte est. Il avait dans l’idée de passer une autre année en Saskatchewan afin de visiter l’Ouest canadien.

L’arrivée de son premier enfant, il y a trois mois, a toutefois changé la donne. «On regardait ça et voyager avec lui, notre chien, tous les bagages, ça aurait été beaucoup, explique-t-il. Donc depuis, on vise un retour dans l’est et c’est ce qui s’est passé.»

En attendant la reprise des activités de la LCF, il est entraîneur au Collège Bourget, chose qu’il avait également faite l’an dernier. Il souhaite ainsi redonner aux jeunes de la région.

«J’adore ça parce que si j’avais eu ça étant jeune, un joueur qui vienne s’entraîner avec moi, ça aurait été une source de motivation supplémentaire», avance-t-il.

Frédéric Chagnon

Frédéric Chagnon tentera aussi de faire sa place au sein de la défense et des unités spéciales des Alouettes.

Arrivé avec l’équipe après avoir signé comme joueur autonome en février 2020, le grand gaillard de près de deux mètres n’a toujours pas pu disputer un premier match avec l’équipe.

Le LaSallois se dit tout de même très heureux de pouvoir s’aligner avec l’équipe de son enfance.

«J’ai hâte de jouer. Tous les joueurs ont hâte de recommencer à jouer. On espère qu’il y aura une saison en 2021. J’ai hâte de mettre l’uniforme des Alouettes et commencer à travailler», assure Chagnon.

«Depuis que j’ai 11 ans, je suis les Alouettes. En tant que gars de Montréal, je pense que tout joueur de football veut jouer pour les Alouettes, un jour. Pour moi, c’est super excitant de pouvoir jouer pour ma ville.» – Frédéric Chagnon, secondeur de ligne

Il se réjouit d’ailleurs de l’arrivée de plusieurs Québécois dans le giron des Alouettes, dont le LaSallois David Foucault, avec qui il a cohabité lors de son passage avec les Lions de la Colombie-Britannique. Le spécialiste des unités spéciales aimerait obtenir un poste régulier en défense.

En plus d’être grand, M. Chagnon affirme bien se déplacer sur le terrain.

«Je suis autant capable de défendre la course que la réception de passes. Je suis capable de couvrir beaucoup de terrain», explique-t-il.

Frédéric Chagnon a été invité au camp des Giants de New York lors de son année de repêchage en 2017. Il ne songe maintenant plus à une carrière dans la Ligue nationale de football (NFL) en raison de son âge.

«Je suis bien au Canada. Je pense rester dans la LCF jusqu’à la fin de ma carrière. J’aime la LCF, alors pourquoi pas? Surtout que je peux jouer pour ma ville», avoue le sportif.

Pour lui, le niveau est très élevé et la ligue n’a rien à envier à la NFL.

Articles similaires