Monde
10:37 6 mars 2020 | mise à jour le: 6 mars 2020 à 10:37 temps de lecture: 3 minutes

Coronavirus: la Formule E de Rome est annulée à cause de l’épidémie

Coronavirus: la Formule E de Rome est annulée à cause de l’épidémie
Photo: Andreas Solaro/AFPLe Grand Prix de Formule E à Rome le 13 avril 2019.

Le coronavirus ne fait pas que des victimes humaines: le Grand Prix de Formule E de Rome, prévu pour le 4 avril n’aura pas lieu en raison de l’épidémie de qui sévit en Italie, ont annoncé les organisateurs dans un communiqué émis vendredi.

Cette décision est la conséquence des restrictions imposées aux «événements réunissant à proximité immédiate de larges groupes de spectateurs», est-il précisé.

Les organisateurs assurent qu’ils «vont travailler conjointement avec les partenaires et les parties prenantes du Championnat pour examiner et évaluer les possibilités de report quand les restrictions seront levées».

Un premier événement de la saison 2019-2020 de la Formule E, celui de Sanya, sur l’île chinoise de Hainan, avait déjà été annulé en raison de l’épidémie de coronavirus. Il devait avoir lieu le 21 mars.

D’autres événements annulés

Plusieurs événements sportifs ont été annulés ou reportés en Italie, à l’instar des courses cyclistes Milan-Sanremo et Tirreno-Adriatico, du match du Tournoi des six nations de rugby Italie-Angleterre ou encore les demi-finales retour de la Coupe d’Italie de football.

Toutes les compétitions sportives, y compris les matchs de foot, devront par ailleurs se tenir à huis clos, c’est à dire sans public, jusqu’au 3 avril.

De nombreux regards sont d’ailleurs portés vers le Comité international olympique depuis plusieurs jours. Les Jeux olympiques doivent avoir lieu à Tokyo dans quelques mois, mais le CIO a jusqu’ici nié toute discussion concernant un report ou une annulation des Jeux.

Les Jeux olympiques assurées

Depuis 2004, le CIO est assuré contre un risque d’annulation aux conséquences financières très lourdes.

Pour les JO de Tokyo, le CIO «est assuré en cas d’annulation des JO comme bon nombre de fédérations internationales», a confirmé un porte-parole. Selon des sources concordantes, le CIO a souscrit auprès d’un groupe de plusieurs compagnies, dont Swiss Ré, une assurance dont la prime est d’environ 24 M USD, concernant le risque annulation.

Le contrat de ville-hôte, signé par Tokyo, donne au CIO le pouvoir d’annuler les Jeux si «la sécurité des participants est sérieusement menacée».

Mais interrogés par l’AFP, les organisateurs japonais ne donnent aucun détail, répétant n’avoir «pas évoqué d’annulation des Jeux».

«Les couvertures pour un événement comme les Jeux olympiques sont du sur-mesure», explique M. Vajda, qui a assuré plus d’une dizaine d’éditions. «Le principe est celui de « tout risque sauf ». Tous les risques sont en effet couverts à l’exception de ceux qui sont formellement exclus et dont certains peuvent être rachetés».

La cérémonie d’allumage de la flamme olympique aura d’ailleurs lieu comme prévu la semaine prochaine. Le CIO évoque toutefois un accès restreint au public et certains événements périphériques, comme les dîners et les réceptions, sont annulés.

Articles similaires