Benoit Charette
11:46 4 février 2019 | mise à jour le: 4 février 2019 à 11:54 temps de lecture: 3 minutes

Chevrolet Blazer: Si la Camaro était un VUS

Chevrolet Blazer: Si la Camaro était un VUS
Photo: Collaboration spécialeChevrolet Blazer

L’année 2019 marque le retour d’un nom populaire au sein des véhicules du fabricant Chevrolet, celui du Blazer. Un tout nouveau modèle a été dévoilé récemment. C’est un nom que nous avons vu pour la dernière fois utilisé sur un VUS compact de Chevrolet en 2005, lorsqu’il a été remplacé par un modèle de camion plus grand appelé Trailblazer.

Le Blazer profite d’un châssis qu’il partage avec les modèles Acadia de GMC et XT5 de Cadillac. Son format de cinq places se situe entre l’Equinox, plus compact, et le Traverse, de pleine grandeur. Il offre plus de prestance avec des voies élargies de 44 mm, ce qui l’amène presque à la largeur du Traverse, mais avec un garde au toit plus bas que l’Equinox. Cela lui donne un style plus sportif.

Même s’il s’agit d’un nouveau nom, il y a quand même des éléments connus comme la motorisation. Il y a un choix entre un moteur de quatre cylindres de 2,5 L (193 chevaux) et un V6 de 3,6 L (308 chevaux). Les moteurs, tous deux couplés à une transmission automatique à neuf vitesses et dotés de la technologie d’économie de carburant à démarrage/arrêt automatique proviennent de la boîte à outils GM et se retrouvent dans plusieurs autres modèles.

Quatre roues motrices disponibles
La transmission intégrale est une option et comporte une fonction de déconnexion, qui permet au véhicule de fonctionner en mode traction lorsque les conditions le permettent. Il s’agit d’un type d’ingénierie conçue pour réduire encore plus la consommation de carburant.

Les niveaux de finition incluent une version de base avec ou sans transmission intégrale et disponible avec l’un ou l’autre moteur. Les versions True North, RS et Premier sont livrées de série en version 4 RM. Les groupes techniques et confort/commodité disponibles en option incluent un système de guidage d’attelage de remorque, qui utilise la caméra de recul pour indiquer au conducteur l’alignement de l’attelage et de la remorque. Cela garantit une capacité de remorquage maximale de 2 041 kg avec le moteur V6.

Parmi les autres options disponibles figurent un volant chauffant et des sièges avant chauffants/ventilés, qui s’allument automatiquement en fonction des conditions météorologiques, des lève-vitres électriques – ils sont rabattables à l’aide de la clé pour laisser échapper la chaleur de la cabine par temps chaud – et des sièges arrière chauffants. Les modèles RS et Premier peuvent être équipés d’un régulateur de vitesse adaptatif et d’un rétroviseur arrière GM, tandis qu’un hayon électrique mains libres est de série dans les modèles RS et Premier. La recharge par induction est également disponible.

Un V6 vraiment agréable
Lors de notre essai, en Californie, nous avons beaucoup apprécié le modèle RS, qui sera vendu au coût d’environ 50 000$. Il est non seulement le plus joli, mais le plus sportif, avec une tenue de route surprenante pour un VUS et un confort de premier plan, avec plus de 300 chevaux sous le capot qui font sentir leur présence. Les modèles de quatre cylindres, qui arriveront bientôt en concession, seront quant à eux vendus pour environ 35 000$.

Force

  • Style
  • Puissance (V6)
  • Conduite

Faiblesse

  • Un peu moins d’espace cargo que certains concurrents

www.benoitcharette.com 

Articles similaires