Santé
10:05 7 avril 2021 | mise à jour le: 7 avril 2021 à 12:34 temps de lecture: 3 minutes

AstraZeneca: les bénéfices dépassent les risques, juge l’Agence européenne des médicaments

AstraZeneca: les bénéfices dépassent les risques, juge l’Agence européenne des médicaments
Photo: Dan Kitwood/Getty ImagesDes fioles de vaccins AstraZeneca.

L’Agence européenne des médicaments (AEM) qui fait office de régulateur européen s’est prononcée ce matin lors d’une conférence de presse et par voie de communiqué sur les possibles liens évoqués hier entre le vaccin britannique et les cas de caillots sanguins. L’Agence recommande d’ajouter comme effets secondaires très rares la formation «de caillots sanguins inhabituels avec des plaquettes sanguines basses». L’EMA confirme néanmoins «que le rapport bénéfice-risque global reste positif».

«La vaccination est extrêmement importante et nous aide dans la lutte contre la COVID-19. Nous devons utiliser les vaccins à notre disposition pour nous protéger de ses effets dévastateurs», a déclaré la directrice générale de l’EMA, Emer Cooke.

L’Agence rappelle que les personnes recevant le vaccin doivent être averties de ces cas très rares et qu’ils doivent en conséquence surveiller leurs symptômes.

L’AEM précise que les facteurs de risques spécifiques n’ont pas pu être confirmés avec les données actuelles. La plupart des cas de thromboses rapportés pour le moment sont survenus chez des femmes de moins de 60 ans, et ce dans les deux semaines suivant leur vaccination.

Jusqu’à présent 62 cas «de thrombose du sinus veineux cérébral» et 24 cas «de thrombose de la veine splanchnique» ont été signalés en Europe à l’AEM au 22 mars, 18 ont été fatals.

Le comité scientifique chargé de la vaccination britannique a recommandé en conséquence de limiter l’usage du vaccin AstraZeneca aux plus de 30 ans. Les personnes âgés de moins de 30 ans devraient avoir recours à une alternative lorsque cela est possible.

Plusieurs cas de thromboses potentiellement liés au vaccin AstraZeneca avaient été signalés en Europe ces dernières semaines. Au Canada, aucun cas similaire n’a pour le moment été confirmé par Santé Canada mais le vaccin reste suspendu aux moins de 55 ans. Face aux inquiétudes et aux interruptions de vaccinations dans certains pays européens, l’AEM avait annoncé il y a quelques semaines que le vaccin britannique restait sûr et que ses bénéfices continuaient de l’emporter sur les risques. 1,5 million de doses du vaccin AstraZeneca doivent être livrés cette semaine.

Hier, le ministre de la Santé et des Services sociaux Christian Dubé avait annoncé offrir le vaccin AstraZeneca aux montréalais de 55 ans et plus qui le souhaitaient.

Plus de détails à venir.

Articles similaires