Sports

Harvey rate encore le podium; Chan chute aux JO

La Presse canadienne - La Presse Canadienne

PYEONGCHANG, Corée, République de — Alex Harvey devra encore patienter pour espérer offrir une première médaille olympique au Canada en ski de fond masculin.

Harvey, de Saint-Ferréol-les-Neiges, a fourni un bel effort, mais ce ne fut pas suffisant pour lui assurer une place sur le podium. Il s’est classé au septième rang de l’épreuve du 15 km style libre, vendredi, aux Jeux olympiques de Pyeongchang.

«J’ai eu une bonne course, même une très bonne course, a estimé Harvey. Il me manquait juste une petite étincelle pour aller chercher le podium.»

Le Suisse Dario Cologna, âgé de 31 ans, s’est montré dominant et il a remporté une troisième médaille d’or d’affilée sur cette distance. Il a devancé le Norvégien Simen Hegstad Krueger et le Russe Denis Spitsov.

Graeme Killick, de Fort McMurray, en Alberta, a terminé en 38e place, tandis que Knute Johnsgaard, de Whitehorse, au Yukon, et Devon Kershaw, de Sudbury, en Ontario, ont connu des journées difficiles, se classant respectivement 69e et 71e.

Il reste à Harvey encore trois épreuves pour espérer offrir une première médaille olympique au Canada en ski de fond masculin: le relais, dimanche, le sprint en équipes, mercredi, et le 50 kilomètres en style classique, où il est champion du monde en titre, le 24 février.

Le patineur artistique Patrick Chan a fait une chute en tentant son triple axel pendant le programme court et il occupe le sixième rang avant le programme libre de samedi. Le triple champion du monde a obtenu une note de 90,01 points, soit à plus de 21 points du meneur, le Japonais Yuzuru Hanyu.

L’Espagnol Javier Fernandez occupe la deuxième place et le Japonais Shoma Uno se retrouve au troisième rang. L’Albertain Keegan Messing est au 10e rang après le programme court.

La planchiste Meryeta O’Dine a été contrainte de déclarer forfait au snowboard cross après avoir subi une commotion cérébrale à l’entraînement plus tôt cette semaine. La Britanno-Colombienne a avoué qu’elle était déçue, mais qu’il s’agissait e la meilleure décision pour sa santé.

Aucune Canadienne ne s’est qualifiée pour la grande finale dans cette épreuve. La Britanno-Colombienne Tess Critchlow a pris le neuvième rang.

Dustin Cook, de Lac-Sainte-Marie, a réalisé la meilleure performance des Canadiens en super-G, se classant neuvième en 1:25,23. L’Autrichien Matthjias Mayer a triomphé.

Manuel Osborne-Paradis d’Invermere, C.-B., a terminé 22e, Broderick Thompson, de Whistler, C.-B., 23e et le Torontois Jack Crawford a quitté le parcours au début du tracé et n’a pas terminé l’épreuve.

En longue piste, l’Ottavienne Ivanie Blondin se trouvait toujours parmi les trois premières patineuses du 5000 m avec seulement deux paires à s’élancer, mais elle a finalement été reléguée à la cinquième place quand la Tchèque Martina Sablikova, double championne olympique de la distance, et la Russe Natalia Voronina se sont emparées des deuxième et troisième places.

Personne n’a pu rattraper Esmee Visser, qui a fourni une sixième médaille d’or à l’Ovale olympique aux Pays-Bas. Isabelle Weidemann, aussi d’Ottawa, a terminé sixième.

Au curling, les difficultés de Rachel Homan se sont poursuivies alors que son quatuor d’Ottawa s’est incliné 9-8 face au Danemark en bout supplémentaire.

L’équipe de Homan, championne du monde en titre, n’a toujours pas savouré la victoire en trois matchs.

La rencontre a soulevé la controverse, l’esprit sportif de Homan étant remis en question.

Au cinquième bout, Homan a demandé à ce qu’une pierre danoise brûlée soit retirée du jeu. Une pierre brûlée est une pierre qui a touchée par son équipe alors qu’elle est en jeu. Trois scénarios s’offrent alors à la capitaine de l’équipe adverse: ignorer la faute, réarranger les pierres de la façon dont elle croit qu’elles se seraient retrouvées si la pierre n’avait pas été déplacée, ou retirer la pierre du jeu.

Les joueurs ignorent habituellement la faute, mais Homan a opté pour le retrait, s’attirant une pluie de critiques.

«Toutes les options sont possibles, mais nous avons déjà brûlé des pierres dans les championnats nationaux et elles ont été retirées, s’est défendue Homan. Vous ne pouvez pas brûler une pierre, c’est dans les règles.»

Ça a été payant sur le coup pour Homan, qui a inscrit quatre points dans ce bout, mais ce sont les Danoises qui ont eu le dernier mot.

Chez les hommes, Kevin Koe a réussi un triplé au troisième bout pour mener son équipe à un gain de 7-6 contre la Corée du Sud, portant sa fiche à 4-0.

Au skeleton, 12e à l’issue de la première manche, l’Albertaine Elisabeth Vathje a été la plus rapide de la deuxième avec un chrono de 52,01 secondes, ce qui l’a hissée au huitième rang. Jane Channell est 11e; Mirela Rahneva, 13e. Les deux dernières manches seront disputées samedi.

Chez les hommes, l’Albertain Kevin Boyer a été le meilleur canadien avec une 17e place. Le Sud-Coréen Sungbin Yun a procuré au pays sa première médaille d’or en sports de glisse.

Avec quatre médailles d’or, cinq d’argent et quatre de bronze, le Canada pointe à égalitéau troisième rang avec les Pays-Bas au classement des médailles avec 13. Il vient à égalité au cinquième rang au classement des médailles derrière l’Allemagne (9), la Norvège et les Pays-Bas (6), et les États-Unis (5).

Articles récents du même sujet