Sports
06:17 16 février 2018 | mise à jour le: 16 février 2018 à 13:06 Temps de lecture: 4 minutes

Dure journée pour Shiffrin et Chen à Pyeoncghang

Dure journée pour Shiffrin et Chen à Pyeoncghang
Photo: APMikaela Shiffrin, of the United States, reacts to her time during the second run of the women's slalom at the 2018 Winter Olympics in Pyeongchang, South Korea, Friday, Feb. 16, 2018. (AP Photo/Michael Probst)

PYEONGCHANG, Corée, République de — Dur vendredi pour Mikaela Shiffrin et Nathan Chen aux Jeux olympiques de Pyeongchang.

Shiffrin, âgée de 22 ans, s’est contentée du quatrième rang au slalom féminin, ne parvenant pas à récolter une deuxième médaille en autant de jours. Elle a remporté la médaille d’or en slalom géant la veille.

Cette quatrième place est surprenante puisque l’Américaine avait enlevé le titre olympique du slalom il y a quatre ans à Sotchi alors qu’elle avait seulement 18 ans.

Shiffrin avait du mal à décrire ce qui s’est passé et pourquoi elle avait été incapable d’attaquer davantage le parcours.

«J’ai skié agressivement en slalom toute la saison. J’était confiante, à l’aise, a déclaré Shiffrin. Venir ici et de skier comme je l’ai fait, de façon conservatrice, c’est une grande déception… Ainsi va la vie.»

La Suédoise Frida Hansdotter a remporté l’or grâce à un chrono combiné de 1:38,53.

En patinage artistique, Chen a été loin d’être parfait pour son programme court. Le double champion des États-Unis a raté tous ses sauts, glissant à la 17e place à la suite d’une performance hésitante et sans passion.

«Je ne me suis jamais retrouvé dans cette position auparavant, a déclaré Chen. Je pensais avoir fait tout ce qu’il fallait pour ma préparation générale. Les choses n’ont tout simplement pas fonctionné.»

La Japonais Yuzuru Hanyu a établi un record olympique avec 111,68 points et il devance par plus de quatre points l’Espagnol Javier Fernandez, au deuxième rang.

Le programme libre a lieu samedi.

Deux hockeyeurs collégiaux ont joué un rôle déterminant pour aider les États-Unis à remporter une importante victoire 2-1 contre la Slovaquie au tournoi préliminaire: Ryan Donato a marqué deux buts en avantage numérique et Troy Terry a été dominant avec sa vitesse.

S’étant aussi inclinés à leur première sortie, les athlètes olympiques de Russie ont rebondi avec une éclatante victoire de 8-2 contre la Slovénie.

Matthias Mayer a mis fin à la mainmise de 16 ans de la Norvège sur le titre olympique du super-G avec sa victoire lors d’une autre journée presque parfaite et froide pour les épreuves alpines.

L’Autrichien a triomphé avec une avance de 0,13 seconde devant le Suisse Beat Feuz, qui a ajouté la médaille d’argent à celle de bronze acquise la veille en descente.

Le Norvégien Kjetil Jansrud, champion en titre, — qui a terminé à 0,18 seconde de Mayer — a obtenu sa cinquième médaille olympique en carrière.

Le Sud-Coréen Yun Sungbin a remporté une victoire convaincante au skeleton messieurs avec un chrono combiné après quatre manches de 3:20,55, un écart impressionnant de 1,63 seconde devant le médaillé d’argent, le Russe Nikita Tregubov.

C’est la plus grande marge pour la victoire de l’histoire olympique en skeleton et la plus importante dans un sport de glisse aux Olympiques depuis 1972.

Parmi les autres médailles décernées, vendredi:

— La planchiste italienne Michela Moioli a mérité l’or en snowboard cross, devançant l’Américaine Lindsey Jacobellis à mi-parcours. Jacobellis a terminé au quatrième rang, sa poisse olympique la poursuivant toujours. Athlète la plus décorée de son sport, Jacobellis n’est pas remontée sur le podium depuis sa médaille d’ragent acquise aux JO 2006. Clairement en tête, un saut mal avisé l’avait alors reléguée au deuxième rang.

La Française Julia Pereira de Sousa Mablieau a terminé deuxième, devant la Tchèque Eva Samkova.

— Le Suisse Dario Cologna est devenu le premier fondeur à gagner trois médailles d’or sur la même distance en enlevant le 15 km style libre. «Super Mario», comme il est surnommé, avait également gagné cette course à Vancouver en 2010 et à Sotchi en 2014. Il offre également à la Suisse sa première médaille d’or des Jeux de Pyeongchang.

— La Néerlandaise Esmee Visser a procuré une sixième médaille d’or en sept épreuves de longue piste à son pays en mettant la main sur le 5000 m en 6:50,23. La double championne en titre, la Tchèque Martina Sablikova, a terminé en deuxième place. La Russe Natalia Voronina a gagné la médaille de bronze.

— En ski acrobatique la Bélarusse Hanna Huskova a devancé la Chinoise Xin Zhang pour remporter l’épreuve des sauts. Fanyu Kong a mis la main sur la médaille de bronze à l’issue d’une super finale chaotique, où seules Huskova et Zhang ont atterri leurs sauts.

Articles similaires