Sports

JO: un cas de dopage chez les Russes

The tower for the Alpensia Ski Jumping Center rises beyond a set of Olympic Rings at the 2018 Winter Olympics in Pyeongchang, South Korea, Friday, Feb. 2, 2018. (AP Photo/Charlie Riedel) Photo: AP
Rédaction - The Associated Press

PYEONGCHANG, Corée, République de — La délégation russe aux Jeux olympiques de Pyeongchang a fait savoir qu’un de ses athlètes a échoué un test antidopage.

Deux agences de presse d’État ont cité Konstantin Vybornov, porte-parole des athlètes olympiques de la Russie, disant que la délégation en a formellement été informée par le Comité international olympique.

Vybornov ajoute qu’un échantillon B sera analysé, mais il ne fournit pas d’informations sur l’athlète ou le sport.

Un cas confirmé de dopage pourrait nuire à l’effort russe en vue d’une intégration formelle à cette Olympiade, une intégration que Moscou aimerait voir avant la cérémonie de clôture, dimanche prochain.

Le seul autre cas de dopage à ces Jeux, à ce point-ci, est celui du patineur de vitesse courte piste japonais Kai Saito, épinglé pour un diurétique interdit.

Articles récents du même sujet