Sports

Harper concentré sur la saison qui approche

Chuck King - The Associated Press

WEST PALM BEACH, Fla. — Bryce Harper se concentre sur son avenir immédiat. N’essayez pas de lui soutirer quelque chose sur plus loin que ça.

«Si vous allez dans cette direction-là, je quitte tout de suite», a t-il averti les médias, lundi.

Le cogneur des Nationals pourrait faire partie des joueurs autonomes très recherchés après la saison qui approche. Mais si les clubs épargent en ce moment en vue de l’an prochain, ce n’est pas une façon de faire qui l’impressionne beaucoup.

«Une organisation devrait vouloir les meilleur gars sur le terrain (à chaque saison), estime Harper. Les partisans le méritent et les autres joueurs aussi.»

Harper, Manny Machado, Josh Donaldson, Charlie Blackmon et Clayton Kershaw pourraient être très alléchants lors de la prochaine saison morte. Certains murmurent que si le marché est peu actif cette année, c’est que les équipes regardent déjà vers 2019. Jake Arrieta, Alex Cobb, J.D. Martinez et Mike Moustakas sont parmi ceux qui se cherchent encore du travail, à une quarantaine de jours du début de la campagne.

Harper, déjà membre de cinq équipes d’étoiles à 25 ans, dit ne plus être ennuyé au genou, comme en fin de saison 2017. Il ne s’est pas attardé sur la défaite au premier tour devant les Cubs, l’an dernier. C’était la quatrième fois en six ans que Washington était éliminé dès la première ronde. Les deux autres années, les Nats n’ont pas pris part aux séries.

«Ils nous ont battus, il n’y a rien à ajouter», a confié Harper.

Avec Max Scherzer et Stephen Strasburg en début de rotation et des bâtons comme ceux de Harper, Ryan Zimmerman, Daniel Murphy et Anthony Rendon, les Nationals paraissent équipés pour aller loin.

«Les gens s’attendent à ce que l’on gagne beaucoup de matches. Nous sommes considérés favoris dans la section Est et plusieurs prédisent même une place en Série mondiale, a dit Harper. Nous allons faire de notre mieux, mais il faut prendre les choses une étape à la fois.»

Harper croit que le nouveau gérant Dave Martinez amènera du positif. Instructeur sur le banc pour Joe Maddon depuis 10 ans, avec les Rays et les Cubs, il a une approche moderne.

«Il va mettre de l’avant un côté analytique qui n’était pas là dans le passé, dit Harper. Ça va être un peu plus axé sur de nouvelles façons de voir les statistiques. Je pense que c’est de plus en plus présent dans le baseball.»

Harper en est déjà à 150 longues balles. L’an passé il a fourni 29 circuits et 87 points produits, frappant pour ,319. Des blessures l’ont limité à 111 rencontres.

«Il a une personnalité très intense, dit Martinez. Il a hâte que la saison commence. Il veut rester en santé toute l’année et si oui, il va être très productif.»

Articles récents du même sujet