Mercier & Anjou

L’arrondissement d’Anjou adopte son budget pour 2020

L’arrondissement d’Anjou adopte son budget pour 2020
Les élus lors de la séance du conseil municipal d’Anjou le 1er octobre dernier Crédits : Naomie Gelper

Lors d’une séance extraordinaire du conseil municipal, les membres du conseil ont adopté le budget de l’arrondissement d’Anjou pour l’année 2020 qui comprend une augmentation de 0,01$ de la taxe locale.

Pour 2020, le budget de fonctionnement augmentera de 492 500 $ par rapport à 2019, pour un total de 27 603 500 $.

Selon les membres du conseil, les transferts centraux, c’est-à-dire les montants transférés de la Ville centre pour les services de proximité de l’arrondissement, ne sont pas suffisants pour assurer un équilibre entre les crédits budgétaires accordés et répondre aux besoins de l’arrondissement d’Anjou. « L’augmentation financière que nous recevons de la Ville centre ne suit pas les augmentations que nous avons avec les conventions collectives », a mentionné le maire d’arrondissement, Luis Miranda.

Dans le but d’équilibrer le budget, les membres du conseil prévoient augmenter la taxe locale de 0,01$ en la faisant passer de 0,115$ à 0,125$ du 100 $ d’évaluation relative aux services à l’ensemble des immeubles imposables de l’arrondissement.

Par exemple, une taxe de 273,70$ en 2019 sur un appartement qui vaut 238 000$ passera à 297,50$ en 2020, soit une augmentation de 23,80$. Cette taxe générera des recettes de 7 740 300 $, soit 2,1% de plus qu’en 2019.

Une des sources de financement de l’arrondissement est également l’affectation de surplus, c’est-à-dire l’utilisation des réserves financières. Pour 2020, aucun surplus ne sera affecté dans le but de bâtir une Maison de la culture, a souligné Luis Miranda.

 

Où va l’argent ?

Comme en 2019, la majorité de l’argent ira pour les loisirs et la culture, soit 42% du budget pour 2020. « Les loisirs et la culture, c’est notre qualité de vie », estime M. Miranda.

Lors de la séance du conseil municipal, le Programme triennal d’immobilisations 2020-2022 a également été adopté. Celui-ci prévoit des investissements nets de 16 989 000 $, dont 5 663 000 $ en 2020.

La majorité de l’argent, soit 2 921 000$ sera investi dans le Programme de réaménagement de parcs en 2020. Le projet de la Maison de la culture prévoit 386 000 $ et est inclus dans le programme de Protection des bâtiments de 1 766 000 $ en 2020. « C’est clair que pour l’année 2020, nous visons une inauguration de la Maison de la Culture », a indiqué M. Miranda.