Montréal, capitale du bonhomme de neige ?

Le déneigement a fait un retour en force dans nos rues comme en politique municipale ces dernières semaines. À Montréal, le déneigement représente un budget de près de 125 M$ (15 % du budget annuel global) répartis comme suit : 25 M$ pour l’épandage d’abrasif, 13 M$ pour le déblaiement, 76 M$ pour le chargement et 13 M$ pour l’élimination. Une armée de 3 000 personnes et de 2 200 appa­reils (niveleuses, chenillettes, souffleuses) est nécessaire à ces opérations. L’hiver dernier, 13,4 millions de m3 de neige ont été enlevés en 5 interventions.

Avec toute cette neige recueillie, pourquoi ne pas construire le plus gros bonhomme du monde? Si on assimile un bonhomme de neige à trois boules, la plus grosse en bas, une deux tiers moins large pour le torse et une deux fois moins large pour la tête, la neige de l’hiver dernier aurait permis de bâtir un monstre de 262 m de large et de 568 m de haut : avec 2,5 fois la tour Ville-Marie, nous aurions en plus eu chez nous le second plus haut édifice du monde!
Reste à trouver une carotte de 50 m de long pour faire le nez… Joyeuses Fêtes! 

Articles récents du même sujet