Quelques instants d'espoir

Il est presque proscrit en ces temps dits «des Fêtes» de remettre en question l’espoir contre toute espérance d’un monde meilleur. J’aimerais bien me solidariser à ce rêve insensé. À la suite de l’échec relatif du rendez-vous de Copenhague, suite au rendez-vous guerrier de l’Afghanistan et du Pakistan. À la suite de nos petits problèmes domestiques touchant les influences occultes des attributions de contrats à des firmes plus que discutables. Suite à ma propre vie souvent fragilisée et questionnable. À la suite de cet avenir incertain pour chacun d’entre nous, il nous reste cet appel à la solidarité et à l’humilité pour qu’éventuellement, malgré le poids de nos déceptions, un monde moins précaire surgisse de nos difficiles combats. Il m’apparaît plus que jamais important qu’au-delà de nos choix personnels, nous prenions le temps de nous rencontrer et de nous comprendre pour contribuer, humblement, à édifier une civilisation à la fois nouvelle et solidaire enfin.

Jacques Léger, Montréal

Articles récents du même sujet