Échanger Halak, une mauvaise idée

S’il échange Jaroslav Halak en ce moment, le Cana­dien n’en retirera rien de bon. Il y a une semaine, des rumeurs prétendaient que le Tricolore envisageait d’envoyer le numéro 2 de 24 ans sous d’autres cieux, à la demande du jeune gardien. Halak a fait preuve d’une loyauté sans faille envers le Canadien ces dernières an­nées, et on ne peut pas lui en vouloir de désirer avoir au moins une chance de se battre pour un poste de numéro un.

Pas le temps de partir
Sauf que pour ce faire, il devrait peut-être rester. Toutes les fois que Carey Price s’empare de la position de gardien partant, il perd du galon – peut-être à cause de la mollesse de sa mitaine –, et le Canadien se demande ce que le jeune de 22 ans peut vraiment lui apporter. Il est impossible que les Montréalais obtiennent la même valeur que ce qu’ils sont prêts à offrir s’ils échangent Halak. Les rumeurs qu’un attaquant de premier ou de deuxième trio puisse être obtenu contre les services du Slovaque ont été rejetées du revers de la main par nul autre que Bob Gainey.

En effet, le DG du Canadien a indiqué qu’il n’avait été en mesure d’obtenir qu’un choix de deuxième ronde pour Cristobal Huet. La valeur d’Huet était plus basse à cause de son statut de joueur autonome à la fin de la saison, mais il n’y a quand même aucune chance que le CH obtienne mieux qu’un choix de deuxième tour contre Halak, car les autres équipes ne sont toujours pas certaines que ce dernier peut être un gardien partant à temps plein. Peut-être que Montréal pourrait quand même sélectionner un joueur qui aurait un impact aussi important qu’Halak, mais rien n’est moins certain.

En début de saison, on a pu constater que Price avait la capacité de voler des matchs, mais qu’il était aussi susceptibre d’allouer des mauvais buts qui font très mal à son équipe. Halak, pour sa part, a été beaucoup plus constant, sans être spectaculaire.

Garder la pression
Dernièrement, le Slovaque a prouvé qu’il était capable de gagner un match à lui tout seul. Il continue par ailleurs à mettre de la pression sur Price, ce qui est loin d’être mauvais quand un jeune gardien n’arrive pas à atteindre son plein potentiel. Si le CH voulait rebâtir son équipe, échanger Halak serait une bonne idée. En présumant qu’il veut continuer à gagner des matchs en 2010, il devrait plutôt faire tout en son pouvoir pour qu’Halak se sente à la maison à Montréal.

Articles récents du même sujet