Dopage: McGwire avoue enfin

Ça y est, Mark McGwire a avoué ce qu’un peu tout le monde savait depuis quelques années. Le frappeur de puissance a dit lundi à Associated Press avoir fait usage de stéroïdes pendant la saison 1998, au cours de laquelle il a inscrit un record pour le nombre de coups de circuit (70), battu depuis.

«Je l’ai toujours caché»
«C’est un moment difficile pour moi, a indiqué McGwire. C’est la première fois que les membres de ma famille et que mes anciens coéquipiers l’entendent de ma bouche. Je l’ai toujours caché.»

L’ancien des Cards de St. Louis a ajouté qu’il a utilisé des stéroïdes ainsi que des hormones de croissance à l’occasion pendant une décennie. «Je sais que des gens vont se demander si j’aurais été capable de frapper tous ces circuits sans les stéroïdes, concède McGwire. J’ai eu de bonnes saisons sans me doper et j’en ai eu de mauvaises alors que je prenais des stéroïdes. Peu importe, je n’aurais jamais dû le faire, et je m’en excuse.» 

Le Congrès

En 2005, Mark McGwire avait refusé de répondre aux questions d’un comité du Congrès américain portant sur le dopage au baseball. Son embauche en tant qu’entraîneur des frappeurs à St. Louis l’a poussé à dire la vérité.

Articles récents du même sujet