Wyclef Jean: «Il faut un plan Marshall pour Haïti»

Elisabeth Braw - Metro World News

Lorsqu’il était adolescent, Wyclef Jean s’est fait renvoyer d’un Burger King. On le sait aujourd’hui, cette mésaventure est loin d’avoir affecté sa carrière : il est devenu un rappeur qui a reçu plusieurs prix platine et a fait partie des Fugees. En ce moment, l’artiste américano-haïtien passe le plus clair de son temps à travailler pour Yéle Haïti, la fondation qu’il a mise sur pied et qui permet à des enfants haïtiens d’aller à l’école. Depuis le séisme qui a dévasté Port-au-Prince, Wyclef Jean a aussi amassé des fonds pour les survivants.

Comment Yéle Haïti a-t-elle soutenu les sinistrés?

Nous sommes allés in situ pour identifier les problèmes. La situation était épouvantable, alors nous avons apporté de la nourriture et de l’eau pour que les gens puissent boire et se laver. Ce qui me préoccupe le plus, c’est d’aider les orphelins. Idéalement, je les adopterais tous!

Yéle Haïti a été critiquée pour avoir payé ses impôts des années plus tard et pour vous avoir versé de grandes sommes d’argent. Est-ce que ces attaques sont justifiées ?
Je suis complètement transparent. Nous avons fait des erreurs, mais nous avons ensuite tout clarifié. Je ne profite pas personnellement de Yéle Haïti. Je suis un artiste, un musicien et un homme d’affaires qui a beaucoup de succès. Je crois que nous avons été la cible de gens envieux, car nous sommes une jeune organisation qui a réussi à amasser plusieurs millions de dollars en seulement 24h.

Personne ne se préoccupait d’Haïti avant le séisme, mais maintenant tout le monde met la main à la pâte. Pensez-vous que ce soutien va durer?
Lorsque la nouvelle ne sera plus aussi intéressante, les gens n’y prêteront plus beaucoup d’attention. La reconstruction ne prendra cependant pas seulement deux semaines. Ça prendra des années. Je veux être certain qu’Haïti reste une priorité dans la tête des gens.

Qu’allez-vous faire pour que les survivants aillent de l’avant?

Port-au-Prince a été dévastée. Nous devons identifier d’autres villes et endroits ruraux où les gens pourraient être évacués. Ça devrait se comparer au Plan Marshall, mais pour Haïti.

Votre oncle est l’ambassadeur d’Haïti à Washington. Peut-il compter sur l’écoute du président Obama ?
Il était assis à côté de Michelle Obama lors du discours de l’État de l’Union. Je suis persuadé qu’il a souvent des conversations avec Obama.

De nombreuses célébrités veulent aider Haïti, mais contribuent-elles vraiment ?
Ce n’est pas difficile de détecter les opportunistes et il y a des célébrités qui veulent vraiment aider comme Georges Clooney ou Angelina Jolie.

Vous êtes un «ambassadeur itinérant» pour Haïti. Qu’est-ce que ça implique?
Ce que j’ai toujours fiat : promouvoir mon pays. Je suis vraiment reconnaissant de ce titre, mais je ne fais que continuer ce que j’ai toujours fait.

Est-ce que vous retourneriez à Haïti pour assister vos compatriotes plus efficacement?

J’ai vécu dans deux endroits toute ma vie et pour les Haïtiens, je suis plus fort comme ça. J’ai des alliés aux quatre coins du monde.  

Articles récents du même sujet