Une économie à reconstruire

Après la réunion de lundi à Montréal sur la reconstruction d’Haïti, deux constats s’imposent : il faut attendre une catastrophe de grande magnitude et télévisée pour que la communauté internationale se mobilise, et malgré la nécessité d’une telle intervention, on ne donne pas encore toutes les clés de la reconstruction aux premiers concernés, les Haïtiens.

Il existe pourtant des outils efficaces sur lesquels peut s’appuyer la reconstruction du pays, comme le microcrédit, qui aiderait les gens les plus démunis à reconstruire leur économie et à améliorer leur sort à leur échelle, suivant leurs propres termes et d’une manière autrement plus durable que la simple reconstruction des infrastructures. Le microcrédit, des petits prêts, parfois de 25 $ seulement, permettent de connecter les plus pauvres à la richesse qui se trouve dans la société.     

Samuel Gex-Fabry, Montréal

Articles récents du même sujet