Le Québec en quête de laïcité

Vendredi dernier, j’ai participé au colloque mis sur pied par la revue À Babord sur le thème Le Québec en quête de laïcité.

Dès le départ, je me suis questionné sur la formulation de ce colloque. Un tel titre nous ramenait, selon moi et d’autres, au début des années 1960, où Maurice Blain et quelques autres réclamaient la mise sur pied d’un système d’écoles laï­ques au Québec. Or, 50 ans plus tard, il est pour le moins décourageant et ironique qu’un semblable débat soit organisé autour d’un tel sujet. Je pense que le Québec s’interroge plutôt sur les différents visages de son affirmation au quotidien et dans tous les services publics.

Malheureusement, en invitant Françoise David, on a ouvert largement la porte à Québec solidaire et à ses membres, qui n’ont pas manqué d’en profiter alors qu’au sein même de cette formation le consensus est loin d’être établi, certains ayant déjà quitté pour protester contre la mollesse de ses dirigeants sur cette question. Par ailleurs, il me faut souligner la fermeté du sociologue Guy Rocher, qui dans ce long parcours au sein de ce Québec en marche rejoint tous ces jeunes de chez nous qui n’ont que faire de nos hésitations face au choix nécessaire d’une ferme neutralité de l’État dans tous les services publics réclamé par ses citoyens. Le Mouvement laïque du Québec a pris heureusement et fermement la relève pour maintenir cette lucidité et ce courage sans lesquels toutes les dérives restent possibles à l’heure des choix pourtant incontournables.

Jacques Léger, Montréal

Articles récents du même sujet