Actualités

Construction d’un centre de tri dans l’arrondissement de Saint-Laurent: les villes liées veulent être consultées

Construction d’un centre de tri dans l’arrondissement de Saint-Laurent: les villes liées veulent être consultées
Photo: Josie Desmarais

L’Association des municipalités de banlieue demande que l’octroi d’un contrat pour la construction d’un centre de compostage dans l’arrondissement de Saint-Laurent soit reporté afin que les villes liées puissent avoir leur mot à dire sur ce projet.

«On n’a pas été impliqué dans l’ensemble de la prise de décision», a déploré lundi, en conférence de presse à l’hôtel de ville, le maire de Montréal-Ouest, Beny Masella, qui est également président de cette association représentant les 15 maires des villes liées de l’agglomération de Montréal.

Mercredi dernier, le comité exécutif a approuvé l’octroi d’un contrat de 175M$ pour la construction d’un centre de traitement des matières organiques dans l’arrondissement de Saint-Laurent et sa gestion pendant cinq ans par l’usine Suez Canada à partir d’août 2021.

Or, bien que les villes liées devront couvrir près de 30M$ de la facture totale de ce projet, celles-ci n’ont pas été informées au préalable de l’octroi de ce contrat, a déploré M. Masella.

«On est d’accord avec l’idée comme quoi il faut composter 60% [des matières organiques]», a souligné Beny Masella, ajoutant que les villes liées doivent avoir l’occasion de se positionner sur ce projet qui représente «beaucoup d’argent».

Ce projet fait partie d’un objectif plus vaste de la Ville de Montréal de créer deux usines de biométhanisation, deux centres de compostage et centre de prétraitement. Évalué à 344M$ lorsque présenté en 2017, le coût de l’ensemble de ce projet de gestion des matières compostables a depuis connu une augmentation de 70% pour s’élever à un estimé de 589M$, a déploré l’association des villes liées dans un communiqué diffusé lundi.

«Il y a un manque de transparence de l’administration», a dénoncé lundi le chef d’Ensemble Montréal, Lionel Perez. Ce dernier a demandé la semaine dernière que la vérificatrice générale soit appelée à se pencher sur l’ensemble des projets de traitement des matières organiques de la Ville.

«Pas de report»
Le responsable des services aux citoyens de la Ville de Montréal,  Jean-François Parenteau, rencontrera jeudi les maires des villes liées afin de leur présenter les détails du centre de tri des matières organiques qui sera construit dans l’arrondissement de Saint-Laurent alors qu’une séance du conseil d’agglomération sera tenue en soirée.

L’élu a toutefois précisé en point de presse jeudi qu’«il n’y aura pas de report» de ce projet.

«Ce n’est pas un nouveau projet. C’est un projet qui date de 10 ans, qui est inscrit au [programme triennal d’immobilisations]. Maintenant, on est à l’étape de la réalisation», a-t-il déclaré.