Actualités

Travaux du SRB Pie-IX: des impacts majeurs dès la mi-mars

Travaux du SRB Pie-IX: des impacts majeurs dès la mi-mars
Photo: Photo TC Media - Josie Desmarais

Les travaux de construction du service rapide par bus (SRB) sur le boulevard Pie-IX affecteront les quotidien des automobilistes, des usagers du transport en commun et des résidents de trois arrondissements montréalais pendant près de quatre ans.

«Le gros des travaux est à venir», a prévenu jeudi, pendant un briefing technique au centre-ville, le directeur du bureau de projet du SRB Pie-IX à la Société de transport de Montréal (STM), Marc Dionne.

Les travaux préparatoires, réalisés l’an dernier, ont en effet eu un impact négligeable sur les résidents des arrondissements de Montréal-Nord, de Villeray–Saint-Michel–Parc-Extension et de Rosemont–La Petite-Patrie, qui seront traversés par 11 kilomètres de voies réservées d’ici la fin de 2022, selon le plus récent échéancier du projet.

À partir du 18 mars, cependant, trois voies du côté ouest du boulevard Pie-IX seront fermées à la circulation automobile sur une distance de 8,5 kilomètres pendant un an. Puis elles rouvriront au mois de décembre pour permettre la fermeture des voies du côté est de cette artère routière, et ce, jusqu’à l’automne 2020. Deux voies seront ensuite retirées dans les deux directions en 2021. Ces travaux permettront d’aménager des voies en site propre au centre de la chaussée pour les six lignes de bus qui y circuleront à une fréquence de passage pouvant aller jusqu’à une minute en pointe.

«On peut penser que durant tout l’été, ce sera beaucoup moins fluide que ce ne l’est présentement, mais on peut aussi penser qu’après une certaine période de temps, les gens vont s’habituer un petit peu et apprendre à vivre avec le chantier» – Marc Dionne, directeur du bureau de projet du SRB Pie-IX à la Société de transport de Montréal (STM).

Des agents du Service de police de la Ville de Montréal (SPVM) seront d’ailleurs déployés sur le boulevard Pie-IX afin de guider les automobilistes.

Les résidants des trois arrondissements montréalais concernés devront parfois endurer le bruit et la poussière générés par ces travaux, qui auront généralement lieu de 7h à 19h sur des tronçons ciblés du boulevard Pie-IX. M. Dionne a toutefois reconnu que ceux-ci se poursuivront parfois jusqu’à 23h à certains endroits «en situation d’urgence», le délai pour réaliser ces travaux étant «très serré en termes d’ingénierie».

La construction des 15 stations qui seront situées sur le territoire de Montréal aura lieu en 2021, puis l’asphaltage final, de même que la mise en service du SRB sur le boulevard Pie-IX devraient se concrétiser à l’automne 2022. Après l’entrée en fonction de ce service, deux voies dans chaque direction seront conservées pour la circulation automobile.

«Les gens ne comprennent pas pourquoi ça prend quatre ans mettre une voie réservée sur un boulevard, mais c’est beaucoup plus que ça», a affirmé M. Dionne, qui a noté que ces travaux, qui s’élèvent à 525M$, entraîneront notamment une réfection des trottoirs, de la chaussée et du terre-plein central de l’artère routière.

Un tunnel pourrait par ailleurs être construit afin de relier la future station de métro Pie-IX de la ligne bleue qui sera construite dans les prochaines années à celle du SRB Pie-IX, a indiqué M. Dionne.

Trajet plus long
Les usagers des autobus de la STM du secteur verront également leurs habitudes de déplacements chamboulées alors que les arrêts de trois lignes seront déplacés sur des rues voisines, entraînant une augmentation du temps de déplacement pour les 40 000 usagers du transport en commun concernés.

«On parle d’une dizaine de minutes de plus à prévoir […] Le temps de déplacement sera plus long, mais pour s’assurer que la fréquence sera la même, des autobus seront ajoutés» sur ce nouveau parcours sinueux, a indiqué M. Dionne.

Les nombreux commerçants se trouvant le long du tracé du futur SRB Pie-IX pourraient pour leur part subir les contrecoups d’une baisse d’achalandage sur cette artère routière.

«C’est une grosse peur», a convenu Guillaume Higgins, agent de développement en revitalisation commerciale pour la CDEC, qui représente les commerçants du boulevard Pie-IX à Montréal-Nord. 

Les commerçants affectés par ces travaux pourront toutefois compter sur une subvention de 846 000$ du programme municipal Artère en transformation qui a été approuvée le mois dernier par le comité exécutif de la Ville de Montréal.

«Même si l’accès à chaque commerce est garanti d’une manière ou d’une autre, il n’est pas le même. Il y a plus de détours. À ce moment-là, ça prend des incitatifs pour que les clients continuent de se rendre facilement aux commerces», a expliqué M. Higgins, qui a indiqué que cette somme servira entre autres à réaliser des «aménagements éphémères» et des programmes publicitaires pour attirer des clients vers ces commerces. 

Achalandage
En 2022, lorsque le SRB Pie-IX entrera en fonction, il pourra transporter quotidiennement jusqu’à près de 80 000 personnes quotidiennement, soit près du double de la capacité des lignes d’autobus qui circulent actuellement sur ce boulevard.

Cette capacité accrue sera nécessaire afin de tenir compte notamment du prolongement de la ligne bleue et de l’attrait qu’aura ce nouveau système de transport structurant, notamment pour les résidents de Montréal-Nord et de Laval.

«Tous ces facteurs vont entraîner une augmentation de l’achalandage dans l’axe Pie-IX, c’est pour ça qu’on a conçu un service qui absorber, dès son ouverte, entre 70 000 et 80 000 usagers par jour», a expliqué à Métro Anthony D’Alba, le chargé de projets au sein de l’Autorité régionale de transport métropolitain, l’organe responsable de la planification du transport en commun dans le Grand Montréal.

Le SRB Pie-IX, initialement prévu il y a 10 ans, comprendra 17 stations sur le boulevard Pie-IX, dont deux à Laval, où circuleront en site propre des autobus hybrides dès 2022.