Actualités

Le Bloc premier dans le coeur des francophones

Yves-François Blanchet, chef du Bloc québécois
Yves-François Blanchet, le chef du Bloc québécois Photo: Pablo Ortiz/Métro

À moins de trente jours des élections, la résurgence du Bloc québécois serait en train de se confirmer chez les francophones. C’est du moins ce qu’établit un sondage publié mercredi par le sondeur Léger et le quotidien Le Devoir.

Le coup de sonde, mené sur le Web auprès de 2153 électeurs canadiens, confirme les avances libérales au pays comme dans la province.

Au Québec, les intentions de vote des «électeurs décidés» favorisent toujours le Parti libéral (PLC), à 32%, mais le Bloc s’installe en deuxième position à égalité avec le Parti conservateur (PCC). Les deux formations obtiendraient 23% du vote auprès des personnes ayant déjà pris leur décision, selon le sondage.

C’est toutefois chez l’électorat francophone québécois que le Bloc se distingue. Le document conclut que 29% des électeurs francophones de la Belle province voteraient pour la formation d’Yves-François Blanchet. Ce nombre s’inscrit devant le PLC (26%) et le PCC (24%).

Le Nouveau parti démocratique, lui, arrive bon quatrième dans cette portion de la population, à 9% des intentions de vote.

Interrogé sur les résultats du sondage, mercredi, le chef du Bloc, Yves-François Blanchet, n’a pas voulu y donner trop d’importance.
«J’accueille le sondage avec la même réserve que d’habitude. Je vous dirais seulement que […] ce sondage nous dit qu’on est dans la bonne direction et qu’on grimpe la côte à un rythme constant», a-t-il affirmé.

Étant donné que ce sondage en est un qui est «non probabiliste» – choix arbitraire des sondés –, le sondeur ne peut pas y associer une marge d’erreur. «Un échantillon probabiliste de 2153 répondants aurait une marge d’erreur de ± 2,11% et ce, 19 fois sur 20», peut-on toutefois lire dans le document.

Articles récents du même sujet