Actualités

Un bar montréalais choisi pour tester le passeport vaccinal

Le Midway
Le bar Midway. Photo: Capture d'écran Le Midway

Un troisième lieu s’ajoute aux projets pilotes pour tester la lecture du code QR et la mécanique de l’application du passeport vaccinal avant l’entrée en vigueur du passeport vaccinal le 1er septembre.

Il s’agit de la taverne montréalaise Midway, située au coin des rues Saint-Laurent et Sainte-Catherine. Le projet pilote sera déployé le 20 août, de 17 h à 23 h.

Elle s’ajoute aux deux premiers projets pilotes annoncés hier par le ministre de la Santé et des Services sociaux, Christian Dubé, soit le restaurant La Cage Brasserie sportive de Lebourgneuf, à Québec et le gym Éconofitness Vimont à Laval.

La participation aux projets pilotes est volontaire et aucune personne ne se fera refuser l’accès à ces commerces.

De plus, le ministère de la Santé et des Services Sociaux a précisé «qu’un accompagnement de la part des équipes du ministère sera fait auprès des entreprises directement sur place». Les clients de ces installations sont invités à se procurer leur code QR sur Québec.ca.

Le ministre de la Santé Christian Dubé a faire valoir dans un communiqué transmis à Métro que les projets pilotes pour tester le passeport vaccinal constituent «des moyens pour bien nous préparer à son implantation.»

«Avec la hausse du nombre de cas observée depuis quelques jours et la présence attestée du variant Delta au Québec, il est devenu crucial de prendre des mesures concrètes qui nous éviteront un nouveau confinement général.»

Christian, ministre de la Santé et des Services Sociaux

La décision d’implanter un passeport vaccinal a été saluée sur Twitter par la mairesse de Montréal.

Éviter une fermeture à tout prix

«Si on peut amener un peu d’input pour faciliter la mise en place (du passeport vaccinal) ça sera déjà ça», explique Charles Landry, co-propriétaire de la Taverne Midway en entrevue avec Métro.

Il explique que ce qui a motivé la participation de l’établissement au projet pilote c’est une attitude collaborative et une volonté d’apporter «une expertise dans la gestion du passeport vaccinal» et surtout pour «éviter une nouvelle fermeture.»

Pour lui, s’il est certain que le passeport vaccinal va ajouter une «lourdeur administrative dans la gestion des opérations», c’est «moins négatif que de devoir refermer l’entreprise.»

Charles Landry évoque les difficultés vécues pendant près de 15 mois.

«Avec la pandémie, c’est des centaines de milliers de dollars en perte, l’impact sur mes employés a été un immense poids financier sur les épaules, on a eu des pertes alimentaires, de bières. Beaucoup de perte et rien de positif.»

Charles Landry, Copropriétaire de la Taverne Midway

À propos de la date du 1er septembre — date d’entrée en vigueur du passeport vaccinal à l’échelle de la province — le ministère explique «qu’il donne la possibilité à toute la population d’obtenir les deux doses de vaccin nécessaires.»

Le ministère rappelle que l’objectif du passeport vaccinal «est de permettre aux personnes adéquatement vaccinées d’avoir accès aux événements publics à fort achalandage et aux activités à haut taux de contacts qui sont des lieux de grande socialisation, pour des activités et des services non essentiels.»

Articles récents du même sujet