Soutenez

Miser sur l’accès au fleuve dans Pointe-aux-Trembles

Température extérieure oblige, les dignitaires présents au dévoilement du réaménagement du parc ont posé à l’intérieur avec la pelle officielle, donnant le coup d’envoi aux travaux. Photo: Arbour Photo

Dans une perspective d’améliorer l’accès aux berges du fleuve Saint-Laurent dans le secteur de Pointe-aux-Trembles, la mairesse de l’arrondissement de Rivière-des-Prairies–Pointe-aux-Trembles, Caroline Bourgeois, a présenté les détails du réaménagement du parc Clémentine–De La Rousselière, amorcé aujourd’hui.

En plus de la rénovation des modules de jeu existants, le projet vise à faire du parc un endroit où chacune des installations sera reliée, ainsi qu’à rendre l’accès au fleuve particulièrement intéressant pour les visiteurs.

Ce projet met en valeur cette richesse extraordinaire à Pointe-aux-Trembles qu’est le fleuve Saint-Laurent. On veut protéger et réhabiliter la rive et augmenter la canopée avec une plantation d’arbres extrêmement importante, tout en participant à la création d’un corridor écologique sur les berges du Saint-Laurent.

Caroline Bourgeois, mairesse de Rivière-des-Prairies-Pointe-aux-Trembles

En plus de miser sur la stimulation de la biodiversité et de la protection des berges, le réaménagement vise à installer un quai flottant où la pêche pourra être pratiquée et où des petites embarcations pourront être mises à l’eau. «La pêche est, je vous le rappelle, un élément fort de notre politique en agriculture urbaine», a précisé Mme Bourgeois.

Du vert pour du bleu

En plus du financement de 5 M$ de l’Arrondissement de RDP-PAT, le gouvernement du Québec et la Communauté métropolitaine de Montréal (CMM) ont contribué financièrement à la hauteur de 1,5 M$, dans une optique d’accès au fleuve plus global dans l’est de Montréal.

Le directeur de la CMM, Massimo Iezzoni, a tenu à préciser que le réaménagement du parc constitue le 150e projet du programme de la Trame verte et bleue du Grand Montréal, qui vise la mise en place d’un «réseau structuré de milieux naturels aménagés à des fins récréotouristiques».

«Le réaménagement de ce parc est un bel exemple, a-t-il souligné. Nous sommes en zone urbanisée, et nous savons comment il est difficile de protéger les milieux naturels et avoir accès au fleuve. C’est un très beau projet et ça met en lumière l’importance de la protection des milieux naturels par la CMM et la volonté des arrondissements d’y contribuer.»

La ministre responsable de la Solidarité sociale et de l’Action communautaire et députée de Pointe-aux-Trembles, Chantal Rouleau, était également présente pour manifester le soutien du gouvernement provincial aux projets comme celui-ci.

«C’est un projet accompli pour la communauté de l’arrondissement et il devient un modèle à réaliser dans l’est de Montréal pour l’accès au fleuve. L’est de Montréal mérite une revalorisation essentielle sur son territoire pour assurer une qualité de vie à ses résidents.»

Inscrivez-vous à notre infolettre et recevez chaque semaine un résumé de l’actualité de Pointe-aux-trembles & Montréal-Est.

Articles récents du même sujet

Mon
Métro

Toute l'actualité locale au même endroit.

En vous inscrivant à Mon Métro, vous manifestez votre engagement envers la presse locale. + Profitez d’une expérience numérique personnalisée en fonction de vos champs d’intérêt et du quartier où vous résidez. + Sélectionnez vos articles favoris pour une lecture en différé.