Soutenez

Iran: les députés de QS parrainent des prisonniers politiques

Photo: Archives, Metro Media

Onze députés du parti Québec solidaire (QS) ont décidé de parrainer des prisonniers du régime iranien, dans l’espoir de leur conférer une protection à distance. Depuis le début du soulèvement populaire en Iran, provoqué par la mort de la jeune Mahsa Amini le 16 septembre dernier, les autorités iraniennes n’ont cessé de multiplier les arrestations et les exécutions d’opposants au gouvernement.

De nombreux citoyens s’étaient d’ailleurs réunis le 17 décembre à Montréal, pour protester contre les exécutions publiques orchestrées par Téhéran.

C’est la députée de Mercier et responsable solidaire en matière de Condition féminine Ruba Ghazal qui avait été la première à poser ce «geste concret de solidarité internationale», l’automne dernier, en marrainant Bita Haghani, une jeune blogueuse qui doit purger une peine de cinq années de prison.

«Quand j’ai vu la grande répression qui a suivi les manifestations en Iran, je me suis dit qu’on avait la responsabilité de poser un geste de solidarité», a déclaré Ruba Ghazal.

En plus de donner davantage de visibilité à la cause défendue par la jeunesse iranienne, le parrainage donne une protection aux prisonniers politiques, selon les élus du parti de gauche.

«Plus leurs noms sont connus et se propagent dans les médias, meilleure est leur protection pour que le régime iranien ne les exécute pas», explique Ruba Ghazal.

Sur Twitter, la député solidaire a affirmé que «tout le caucus de Québec solidaire joint le mouvement de parrainage de prisonniers iraniens dont leur seul crime est de se battre dans la rue pour la liberté, l’égalité et la démocratie.»

Inscrivez-vous à notre infolettre et recevez un résumé quotidien de l’actualité de Montréal.

Articles récents du même sujet

Mon
Métro

Toute l'actualité locale au même endroit.

En vous inscrivant à Mon Métro, vous manifestez votre engagement envers la presse locale. + Profitez d’une expérience numérique personnalisée en fonction de vos champs d’intérêt et du quartier où vous résidez. + Sélectionnez vos articles favoris pour une lecture en différé.