Mercier & Anjou
13:51 14 septembre 2017 | mise à jour le: 14 septembre 2017 à 16:42 Temps de lecture: 2 minutes

Mercier: vers une revitalisation du secteur Guybourg-Longue-Pointe

Mercier: vers une revitalisation du secteur Guybourg-Longue-Pointe
Photo: Josie Desmarais/Métro

L’arrondissement de Mercier–Hochelaga-Maisonneuve investira 100 000$ par année au cours de la prochaine décennie pour revitaliser le secteur Guybourg-Longue-Pointe.

Ce quartier enclavé de Mercier-Ouest fera l’objet d’un programme de revitalisation urbaine intégrée (RUI), un mécanisme municipal qui vise à organiser des concertations pour redynamiser des secteurs abandonnés par les commerces et les services. C’est l’organisme Mercier-Ouest Quartier santé qui sera chargé, dans un premier temps, de faire le diagnostic des besoins des résidants. Leurs conclusions serviront ensuite à organiser des consultations publiques pour présenter les grandes lignes des projets futurs, comme la création d’espaces verts, l’acquisition de bâtiments pour des services communautaires ou l’implantation de commerces.

«Ce qui nous a amenés à proposer cette RUI, c’est le fait que dans le quartier Guybourg, il s’est vécu ce qu’il se vit en région. Il y a un déficit au niveau des services, l’église a fermé [et] la caisse va fermer. C’est aussi un désert alimentaire», a déclaré jeudi le maire de l’arrondissement Mercier–Hochelaga-Maisonneuve, Réal Ménard,

Le secteur Guybourg-Longue-Pointe est délimité par les rues Dickson, des Futailles, Notre-Dame ainsi que par l’avenue Souligny. Coincée dans un secteur industriel, où sont installés le Port de Montréal et le futur site de la Cité logistique, cette zone a besoin d’être revitalisée, croit la directrice de Mercier-Ouest Quartier santé, Mireille Giroux.

«On va vraiment demander l’avis des citoyens. On va monter tout un dossier pour définir les enjeux du secteur et regarder ça avec eux, leur demander si c’est complet et voir ce qui est le plus important pour eux», a affirmé Mme Giroux.

La réalisation du RUI du secteur Guybourg-Longue-Pointe devrait s’étaler sur 10 ans. L’investissement de 100 000$ par année servira aux démarches de consultation et de planification. Du financement devra par la suite être trouvé auprès de partenaires publics ou privés.

 

 

Articles similaires