Montréal

Des idées pour utiliser la neige au lieu de l’éliminer

Des idées pour utiliser la neige au lieu de l’éliminer
Photo: Archives MétroLa quantité de neige déchargée dans les sites d’élimination correspond à 13 millions de m3. On pourrait en faire un bonhomme de 262 m de large et de 568 m de haut.

Dans le cadre de sa programmation familiale, le Centre canadien d’architecture (CCA) organise dimanche à partir de midi l’événement Où va la neige? Cette initiative vise notamment à montrer aux enfants que Montréal est assise sur un or blanc qui mérite mieux que de se retrouver dans des sites d’élimination.

Le plus grand bonhomme du monde (voir ci-haut)
Chaque fois qu’il tombe plus de 20 cm de neige, une opération de chargement se met en branle. Avec en moyenne cinq opérations par année, la quantité de neige déchargée dans les 29 sites d’élimination correspond à 13 millions de m3. Le journaliste Antoine Palangié a calculé qu’avec cette neige, on pourrait faire un bonhomme de neige de 262 m de large et de 568 m de haut, soit 2,5 fois la Place Ville-Marie.

Bavaria's Snow Church

Idées d’enfants
L’activité gratuite du CCA vise à solliciter l’imagination des enfants pour qu’ils trouvent des idées mettant en valeur la neige. Ils doivent ensuite présenter une maquette de leur projet aux architectes du CCA. Pourquoi pas une salle de cinéma extérieure en neige, comme à Sapporo, au Japon, une église comme à Mitterfirmiansreut, en Allemagne, ou même une salle de concert avec des instruments faits de glace, telle qu’imaginée par le musicien norvégien Terje Isungset?

Neige-armée

Si c’était une armée?
Le budget annuel du déneigement est de 150 M$, soit 30 M$ pour l’épandage de 137 000 tonnes de fondants et d’abrasifs, 16 M$ pour le déblaiement, 88 M$ pour le chargement et 16 M$ pour l’élimination de la neige. L’équipe des déneigeurs montréalais compte 3 000 hommes et 2 200 véhicules. Cela représente à peu près l’équivalent des forces armées de la Papouasie-Nouvelle-Guinée.

Neige-histoire Musée McCord

Un peu d’histoire…
Le premier Carnaval d’hiver montréalais date de 1883. Au menu, construction d’un palais de glace, patinage, promenades en traîneaux tirés par des chevaux et toboggan d’hiver. Cette dernière activité n’est pas du goût du clergé, qui y voit une «distraction dangereuse pour l’âme des fidèles», indique le Centre d’histoire de Montréal dans une de ses capsules web. L’évêque de Montréal qualifie alors la glissade de «folie nouvelle». Il croit que celle-ci constitue «une occasion prochaine de péché» étant donné que l’activité est mixte.

Détails:

Quand : Dimanche 16 décembre entre 12h et 17h au Centre canadien d’architecture

Activité gratuite

Internet : http://www.cca.qc.ca/fr/education-evenements/1874-ou-va-la-neige

Tel. Musée : 514 939-7026

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *