Mercier & Anjou

Anjou n’attendra plus le feu vert de Montréal pour déneiger

Anjou n’attendra plus le feu vert de Montréal pour déneiger
Photo by: (Photo: Flambeau de l'Est – Delphine Bergeron)Le maire de l’arrondissement d’Anjou a affirmé au conseil, devant une salle bondée, vouloir retrouver ses trottoirs et «que les rues redeviennent normales». Le maire de l’arrondissement d’Anjou a affirmé au conseil, devant une salle bondée, vouloir retrouver ses trottoirs et «que les rues redeviennent normales». Le maire de l’arrondissement d’Anjou a affirmé au conseil, devant une salle bondée, vouloir retrouver ses trottoirs et «que les rues redeviennent normales».

Questionné sur la piètre performance de l’arrondissement d’Anjou au sujet du déneigement de la dernière semaine, Luis Miranda a pris un moment lors du conseil d’hier pour s’excuser et expliquer le retard. Dans un communiqué, il annonce aujourd’hui qu’il chargera la neige quand il le jugera nécessaire.

«Dorénavant, nous chargerons la neige quand nous jugerons que c’est nécessaire de le faire et non en fonction des demandes de la Ville centre», peut-on lire dans le communiqué mis en ligne aujourd’hui. Luis Miranda revient sur les accumulations de neiges du mois de novembre, alors que la ville centre n’avait pas autorisé de déblaiement.

« Je m’excuse sincèrement auprès de mes citoyens! Nous aurions dû ramasser la neige. Le problème que l’on voit en ce moment découle directement de cette erreur», soutient le maire de l’arrondissement d’Anjou.

Lors du conseil d’arrondissement du 5 février, le maire d’Anjou a demandé à ses citoyens d’user de patience dans les opérations de déneigement. Alors que l’arrondissement se fait habituellement une fierté de la rapidité avec laquelle les rues sont déblayées, les précipitations de verglas, le redoux de la dernière fin de semaine et le fond de neige tapée transformée en glace ont compliqué la donne, a expliqué M. Miranda. «Je m’en excuse et on va essayer de faire le plus vite possible», a reconnu le maire.

«J’ai l’intention,  si je juge que c’est nécessaire que je refasse des opérations supplémentaires même si la ville ne le permet pas, je vais le faire.»

— Luis Miranda, maire de l’arrondissement d’Anjou

«Normalement, le déglaçage ne se fait qu’aux mois d’avril et mars», a expliqué Luis Miranda. Une opération de déblayage régulière aurait dégagé les rues, mais sans régler le problème de glace, qui a atteint le niveau des trottoirs et a bouché les égouts. Le plan du maire est de louer les équipements spéciaux au déglaçage, c’est-à-dire des niveleuses, pour pouvoir ensuite déboucher les puisards avec du sodium ou une machine à vapeur.

Sur la lettre reçue par l’administration Plante la semaine passée et les critiques que celle-ci a eues envers le déneigement à l’arrondissement d’Anjou, le maire a répondu qu’«elle a raison quand elle dit qu’on est en retard, on est en retard, mais c’est voulu». Il soutient qu’il ne prendra pas le blâme pour «quelque chose qu’elle n’a pas voulu faire», référant aux accumulations de novembre.

Dans son communiqué, le maire Miranda dit qu’il fera fi des menaces de facturation de la ville.

Des réunions pour organiser l’opération de déglaçage étaient prévues cette semaine, ainsi que des visites sur le terrain.

 

 

Commentaires 3

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  • Gaétan Lapointe

    Le maire Miranda a tout à fait raison. C’était évident que les chutes de neige du mois de novembre allaient geler. De plus, ce sont ces chutes qui ont bloquées les bouches d’égouts et créées les accumulation d’eau. Plutôt que de blâmer les arrondissements la mairesse devrait s’excuser des mauvaises décisions de la ville centre. Vous faites de la petite politique Mme Plante.

    • Danielle Tondreau

      Bravo a M. Miranda, oui Anjou a toujours été extrêmement bien déneigé et déglacé. Le maire se fait depuis toujours un point d’honneur d’agir rapidement et il l’a toujours fait. Depuis les fusions forcées, c’est une bataille pour lui de maintenir ses convictions. Alors citoyens d’Anjou encouragés son courage et sa détermination a poursuivre son mandat, protéger les citoyens d’Anjou des dangers de l’hiver, surtout ces nouveaux hivers imprévisibles et dangereux. Je suis citoyenne d’Anjou depuis 57 ans, alors j’en ai vu des hivers a Anjou. Anjou un jour, Anjou pour toujours en toute sécurité qualité de vie. Soutenons sa mission, car il le fait pour nous. L’an dernier lors de la situation de glace a Montréal, Mme Plante était partie faire ses courses et a tombé. Etre mairesse implique de se soucier de ses citoyens, de constater la dangerosité de la situation et de tout faire pour la prévenir la dégradation, des photos et vidéos ont été diffusées a travers le monde pour dénoncer cette situation inacceptable. J’étais heureuse de voir une femme a la direction de Montreal jusqu’à temps qu’elle meme dise qu’elle était partie faire des courses, inconcevable !! Qu’elle honte.

  • Chantal

    Bonjours suite a votre entrevue a tva aujoursd’hui le 6 fev 2019 pas très loin de votre entrevue en a presque tomber dans un énorme trou sur la voie de service , la largueur d’une auto , une chance aucun dommage a l’auto, mais aller checker ca , ca presse avant d’avoir une poursuite contre la ville d’anjou , vraiment vraiment dangereux merci