Montréal

Projet pilote novateur pour l’aménagement de saillies de trottoirs

Projet pilote novateur pour l’aménagement de saillies de trottoirs
Photo: Gracieuseté - Arrondissement Sud-Ouest

Avec ses nouvelles saillies végétalisées drainantes, l’arrondissement du Sud-Ouest mise sur un concept où la saillie elle-même devient le puisard. Les dix premières verront le jour cet été et seront à la fois plus écologiques, économiques et efficaces pour la gestion des eaux de pluie.

À l’instar des saillies de trottoirs généralement aménagées, celles végétalisées et drainantes permettront de sécuriser les passages pour piétons, de réduire les îlots de chaleur et de verdir les intersections. Elles se distingueront toutefois des modèles classiques puisque leurs bordures ouvertes serviront à capter les eaux de ruissèlement des rues et les conserver à l’intérieur.

Le concept permet de travailler à partir des puisards existants, qui deviennent partie intégrante des saillies. En plus de diminuer les coûts liés à la réfection des saillies en évitant les travaux de déplacement de puisards, la solution élaborée par l’arrondissement du Sud-Ouest entraînera plusieurs bénéfices pour l’environnement et contribuera à diminuer les risques de refoulement d’égouts.

«On vient abaisser la bordure de la saillie, donc l’eau peut entrer dans le puisard. On s’est questionné sur comment avoir des gains écologiques et on a créé un bassin caniveau à l’entrée; un bassin de sédimentation puisque les premières pluies amènent souvent beaucoup de sédiments dans nos réseaux d’égouts pluviaux. On récolte les eaux et le bassin va leur permettre de sédimenter», explique la chef de division, bureau de projets à l’arrondissement, Sandra Picard.

Elle ajoute qu’une fois que les eaux ont atteint un certain niveau dans le bassin, elles s’en vont s’accumuler dans la saillie, où un mélange de terre particulier permet à l’eau de percoler. L’emplacement des ces nouveaux saillies seront dévoilés d’ici un mois. Le coût des aménagements seront connus une fois le projet pilote terminé, indique l’arrondissement.

Éviter les débordements

Souhaitant aller plus loin dans la réflexion et utiliser le puisard comme un élément de rétention pluviale, un système de régulation a été installé afin d’éviter de surcharger le réseau d’égout en cas de précipitations importantes.

«On crée un délai entre le moment où la pluie tombe et le moment où elle se rend dans l’égout. (…) Quand on a un puisard sur rue, toute cette eau va dans le puisard et vers l’égout. Avec un concept comme celui-ci, l’eau va percoler dans le sol. On réduit ainsi les volumes d’eau envoyés dans le réseau», observe Mme Picard.

Elle mentionne que l’arrondissement, une première avec ce concept au Québec, s’inscrit dans une mouvance en infrastructures vertes observée dans les grandes villes à travers l’Occident.

Plusieurs saillies drainantes aux coins d’une même intersection permettraient la création d’un bassin de rétention souterrain. En généralisant le concept, non seulement il serait possible de réduire les risques de refoulement dans les secteurs résidentiels en ralentissant le débit à l’égout en période de fortes pluies, mais aussi de possiblement éviter les débordements.

«Ultimement, nous souhaitons que la multiplication de ces saillies végétalisées drainantes à Montréal réduira, de façon significative, les épisodes de surverses d’égouts dans le fleuve Saint-Laurent», souligne le maire de l’arrondissement du Sud-Ouest, Benoit Dorais.

Entretien efficace

Les nouvelles saillies ont été pensées en fonction d’un entretien efficace toute l’année, spécialement en hiver. Le caniveau de la saillie sera ouvert sur la rue afin d’exposer le grillage au déneigement. En cas de problème de gel ou de colmatage, les équipes seront en mesure d’opérer sans détruire la saillie.

Les végétaux qui composeront les saillies drainantes varieront en fonction de leur emplacement au sein de la saillie. Certains sont choisis notamment pour leur capacité de résister au sel répandu pour le déglaçage.

Le projet-pilote débutera en juin et les saillies seront en construction cet été à la dizaine d’endroits ciblés.

Cette solution s’inscrit dans le «Plan local de développement durable» de l’arrondissement du Sud-Ouest et fait écho à la «Politique de gestion des eaux pluviales» du ministère de l’Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques.

Commentaires 1

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  • Esma

    Super! merci 🙂